Coronavirus : Paris-Roubaix aura lieu en octobre !

Paris-Roubaix, qui devait se dérouler le 12 avril, a finalement été reporté au 25 octobre 2020. La reine des classiques sera l’avant-dernière grande course, avant le Tour de Lombardie, d’une saison complètement chamboulée.
La tranchée d'Arenberg sur Paris-Roubaix 2019
La tranchée d'Arenberg sur Paris-Roubaix 2019 © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
On parlait ces dernières heures du 1er novembre. Finalement Paris-Roubaix aura lieu le 25 octobre 2020. Une date totalement inédite dans l’histoire de la course. A cette époque de l’année, la météo est souvent pluvieuse et froide. On pourrait ainsi retrouver des routes glissantes, de la boue, des pavés gras et donc une course extrêmement dure, pour les vrais « Flandriens » comme les Paris-Roubaix d’antan. « L’Enfer du Nord » retrouverait son appellation, après plusieurs éditions disputées sous le soleil et dans la poussière.
 
« C’est une grande première », comme le confirme Pascal Sergent. Le président du comité cycliste des Hauts-de-France, par ailleurs historien reconnu du cyclisme et auteur de nombreux ouvrages sur Paris-Roubaix, rappelle que jusqu’à présent, la reine des classiques s’est toujours tenue en mars ou avril. Et qu’elle n’a jamais été annulée. « Toute la saison est chamboulée, mais on devrait retrouver les mêmes au départ. Paris-Roubaix, c’est une épreuve de spécialistes, qui ne participent pas aux grands Tours. Il n’y aura donc pas de perte de qualité. La seule différence, c’est qu’il y aura deux Paris-Roubaix en 6 mois, avec l’édition 2021 ».

Pascal Sergent rappelle aussi que le dernier Paris-Roubaix disputé sous le déluge remonte à 2001, avec la victoire de Servais Knaven. Sous la pluie, Paris-Roubaix a souvent donné lieu à des éditions spectaculaires, voire légendaires, comme celle de 1997 remportée par Andrei Tchmil.

Autre première : Paris-Roubaix aura son équivalent féminin, qui se courra aussi le 25 octobre en ouverture de la prestigieuse classique cycliste, a annoncé mardi l'Union cycliste internationale (UCI). 


Nouveau calendrier été-automne


On attendait la sortie du nouveau calendrier mercredi dernier, le 29 avril. L’Union cycliste internationale (UCI) avait réuni les familles des cyclistes professionnels hommes et femmes sur route - organisateurs (AIOCC), équipes (AIGCP et UNIO) et coureurs (CPA et CPA femmes), ainsi que Marianne Vos en tant que représentante des coureurs à la Commission Route UCI  en vue de la reprise de la saison cycliste 2020 dans le contexte de la pandémie de coronavirus.

Mais à l’issue de cette réunion, l’UCI a préféré retarder cette publication. Comme l’instance l’explique dans son communiqué : «  L'UCI et ses partenaires doivent poursuivre leur travail car certains points restent flous en raison de la situation sanitaire mondiale. Les mesures récemment prises par certains gouvernements européens concernant la restriction des événements sportifs de masse doivent, comme notre Fédération l'a souligné une fois encore récemment, être prises en considération lors de l'établissement du calendrier international UCI pour la reprise des compétitions cyclistes."

Nouvelle réunion donc ce mardi, celle du Conseil du cyclisme professionnel pour l’officialisation du calendrier UCI World Tour, qui rassemble toutes les grandes épreuves de la saison, et que doivent (en principe) disputer toutes les équipes labellisées World Tour, comme l’équipe nordiste Cofidis.
Ont été définis également trois points essentiels concernant la reprise d’une saison arrêtée depuis la fin de Paris-Nice, le 14 mars dernier :Avant l’établissement de ce calendrier, seules les nouvelles dates du Tour de France (29 août- 20 septembre), et celles des championnats du monde (20 – 27 septembre en Suisse) ont été confirmées.

Entre-temps, de nombreuses courses ont été annulées. La dernière en date : les championnats d’Europe sur route prévus à Trente, en Italie du 9 au 13 septembre, sont repoussés à 2021, comme l’a annoncé samedi l’Union européenne de cyclisme (UEC).

Le sprinter italien de Cofidis, Elia Viviani, pourra certainement porter son maillot blanc de champion d’Europe une année de plus. Ce mardi 5 mai, l’UCI a publié le nouveau calendrier, que le quotidien espagnol AS avait déjà révélé lundi. Les derniers arbitrages ont eu lieu.

Les autres classiques belges ont également trouvé une date : le 29 septembre pour la Flèche Wallonne, le 4 octobre pour Liège-Bastogne-Liège, le 11 octobre pour Liège-Bastogne-Liège et le 14 octobre pour A Travers la Flandre.

Principale nouveauté du calendrier : les Tours d’Italie et d’Espagne vont se chevaucher. Le Giro est finalement reporté du 3 au 25 octobre alors que la Vuelta raccourcie (pas de grand départ aux Pays-Bas) se déroulera du 20 octobre au 8 novembre.

On attend maintenant le calendrier des autres courses, hors World Tour. Dans le calendrier d’origine, le Grand Prix de Fourmies est fixé au 13 septembre et celui d’Isbergues au 20 septembre, soit en plein Tour de France.




 
Le nouveau calendrier des courses cycliste publié par l'UCI
Critérium du Dauphiné : mercredi 12 août – dimanche 16 août
Mercredi 12 août : Clermont-Ferrand / Saint-Christo-en-Jarez
Jeudi 13 août : Vienne / Col de Porte
Vendredi 14 août : Corenc / Saint-Martin-de-Belleville
Samedi 15 août : Ugine / Megève
Dimanche 16 août : Megève / Megève
La Course by le Tour de France avec FDJ : samedi 29 août
Tour de France : samedi 29 août – dimanche 20 septembre
La Flèche Wallonne Hommes et Femmes : mercredi 30 septembre
Liège-Bastogne-Liège Hommes et Femmes : dimanche 4 octobre
Tour des Flandres : 18 octobre
Paris-Roubaix Hommes et Femmes : dimanche 25 octobre
La Vuelta : mardi 20 octobre – dimanche 8 novembre
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paris-roubaix cyclisme sport covid-19 santé société