Coronavirus : quels hôpitaux du Nord et du Pas-de-Calais sont habilités à accueillir des patients malades ?

70 établissements de santé dont Boulogne-sur-Mer et Arras ont été habilités à prendre en charge les patients atteints du Coronavirus. / © FREDERIK GILTAY - FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
70 établissements de santé dont Boulogne-sur-Mer et Arras ont été habilités à prendre en charge les patients atteints du Coronavirus. / © FREDERIK GILTAY - FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

A la suite des annonces d'Olivier Véran ce dimanche 23 février, les établissements hospitaliers de Boulogne-sur-Mer et d'Arras sont désormais habilités à prendre en charge des patients présentant des syndromes du coronavirus, le Covid-19. 

Par NJ avec AFP

70 hôpitaux supplémentaires vont être "activés" pour faire face à l'éventuelle propagation en France du coronavirus a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran. Parmi eux, les hôpitaux de Boulogne-sur-Mer et d'Arras sont notamment concernés. 

"Tous les départements de métropole disposeront d'au moins un centre hospitalier capable d'accueillir les malades et de les prendre en charge du début à la fin", a affirmé le ministre de la santé. L'hôpital de Tourcoing, déjà habilité, ne devrait être mobilisé que si l'ensemble des lits dédiés au coronavirus du centre hospitalier de Lille sont occupés. 
 
Point de situation coronavirus – 23 février 2020

En tout, ce sont 108 établissements de santé qui sont concernés. "Pour accueillir les éventuels malades, nous disposions jusqu'à présent de 38 établissements de santé, essentiellement les CHU. J'ai décidé [...] que 70 établissements, siège d'un Samu, seront activés dès demain [lundi 24 février, ndlr] pour augmenter nos capacités de réponse si c'était nécessaire."
 

Le centre hospitalier universitaire de Lille et l'hôpital de Tourcoing étaient déjà concerné tout comme celui d'Amiens. 

Dans les Hauts-de-France, selon l'agence régionale de santé, Lille, Tourcoing, Arras, Boulogne-sur-Mer, Amiens, Laon et Beauvais sont concernés par cette habilitation. 

Une information a circulé auprès des autres hôpitaux de la région pour qu'ils se préparent en cas de besoin. Valenciennes, Douai ou encore Saint-Omer pourraient être concernés. 
 

Augmentation des capacités de diagnostics biologiques


Pour le moment, le bilan fait état d'une personne toujours hospitalisée, d'un touriste chinois mort à Paris et de dix autres patients guéris. 

Mais la situation serait toujours "très évolutive", selon le ministère de la Santé. En Italie, de nouveaux foyers d'infection ont été détectés. "Nous agissons vite, nous agissons fort pour faire face à la menace épidémique". 

Outre l'habilitation de nouveaux hôpitaux, le ministère de la Santé a aussi annoncé l'augmentation des capacités de diagnostic biologique. À partir de ce lundi 24 février, plusieurs milliers de tests pourront être réalisés quotidiennement pour répondre aux besoins. 
 

Les recommandations du ministère de la Santé

Durant les 14 jours suivant le retour de Chine (Chine continentale, Hong-Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud ou encore des régions de Lombardie, et de Vénétie en Italie, veillez à : 
 

  • surveiller votre température deux fois par jour
     
  • surveiller l'apparition de symptômes d'infection respiratoire (toux, difficultés à respirer, ...) 
     
  • porter un masque chirurgicale lorsque vous êtes en face d'une autre personne et lorsque vous devez sortir. 
     
  • vous laver les mains régulièrement ou à utiliser une solution hydro-alcoolique. 
     
  • éviter tout contact avec les personnes fragiles : femmes enceintes, malades chroniques ou personnes âgées, ... 
     
  • éviter de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles : hôpitaux, maternité, structures d'hébergement pour personnes âgées, ... 
     
  • éviter toute sortie non indispensable : grands rassemblements, restaurants, cinéma, ... 
     
  • dans la mesure du possible, privilégier le télétravail et éviter les contacts proches : réunions, ascenseurs, cantine, ... 
     
  • les enfants, collégiens, lycéens ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l'école, au collège ou au lycée, compte-tenu de la difficulté à porter un masque toute la journée. 

En cas de signes d'infections respiratoires dans les 14 jours suivant le retour : 
 

  • contactez le Samu centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent en Chine, à Singapour, en Corée du Sud, ou dans le nord de l'Italie. 
     
  • évitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque. 
     
  • ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus