Coupe du Monde : Pavard en héros national, Varane fait le job

© FRANCK FIFE & / AFP
© FRANCK FIFE & / AFP

Pavard s'est illustré aux yeux du monde en marquant - d'une frappe magnifique - l'égalisation pour les Bleus avant le doublé de Mbappé. Et Varane, lui, a est resté discret, mais efficace. J20  du journal de bord des Ch'tis en Russie.

Par Quentin Vasseur

Les Ch'tis resteront en Russie... au moins jusqu'aux quarts de finale. Des quatre buts inscrits par les Bleus contre l'Argentine, ce n'est pas uniquement par chauvinisme nordiste qu'on retiendra le boulet de canon de Benjamin Pavard, à la 56e minute (2-2), un but qui se regarde bien mieux avec la musique de Titanic.
 

On n'avait pas vu un but d'un défenseur depuis celui de Lilian Thuram en 1998... et ce but de l'égalisation, contre une Argentine qui venait de prendre l'ascendant, était surtout le premier du Maubeugeois en sélection nationale.
 

De quoi donner des idées à certains, qui sur Twitter ressortent le dossier "Jeff Tuche"...
 

... les vieilles références...
 

... ou les vannes sur sa chevelure, dont on ne se lasse jamais.
 

Ou encore ce tweet-là, qu'on a consciencieusement screené.
 

 

Varane fidèle au poste


Forcément, à côté, Raphaël Varane a moins fait parler de lui. Mais il a rempli le rôle, discret, d'un défenseur qui fait le travail. Parce qu'il est le héros que les Bleus méritent. C'est un gardien silencieux... qui veille et protège sans cesse. Comme à la 83e lorsqu'il arrête une contre-attaque argentine, alors que la France retient son souffle à quelques minutes de la fin.

Par contre, on aurait sans doute préféré que le Lillois célèbre la victoire avec ses coéquipiers, plutôt que d'aller tweeter à peine le match fini. 
 

 

Relire  


Jour 1
 

Jour 2
 

Jour 3
 

Jour 4
 

Jour 5
 

Jour 6
 
 
Jour 7
 

 Jour 8
 

Jour 9
 

Jour 10
 

Jour 11 
 

Jour 12 
 

Jour 13 
 

Jour 14 
 

Jour 15 
 

Jour 16
 

Jour 17
 

Jour 18 
 

Jour 19
 

Sur le même sujet

Les + Lus