Course-poursuite sur l'A16 : les quatre présumés passeurs sont kurdes irakiens

Les quatre présumés passeurs de migrants qui se sont encastrés avec leur voiture immatriculée en Grande-Bretagne dans un camion, à l'issue d'une spectaculaire course-poursuite avec la police belge jeudi sur l'A16, sont des kurdes irakiens, a-t-on appris auprès du parquet de Dunkerque.

La voiture des quatre passeurs présumés après la course-poursuite avec la police belge.
La voiture des quatre passeurs présumés après la course-poursuite avec la police belge. © Alexis Constant / LA VOIX DU NORD / AFP
Les quatre hommes - deux blessés par des tirs de la police belge dont un gravement, les deux autres plus légèrement par leur accident - étaient toujours à l'hôpital vendredi, a dit le parquet à l'AFP. Ils n'ont donc pas pu être entendus dans le cadre de l'enquête ouverte notamment pour "aide au séjour irrégulier, mise en danger d'autrui par un véhicule à moteur et défaut de permis et d'assurance", a poursuivi cette source.


Suraccident mortel

Le parquet "est en train de faire des recoupements d'information pour voir s'il existe un lien avec une enquête préliminaire déjà en cours", a-t-elle précisé. La course-poursuite avec la police belge, initiée depuis une aire d'autoroute outre-Quiévrain tôt jeudi matin, s'était prolongée en France, où elle avait trouvé un dénouement brutal à 06H00 avec la collision de la voiture des suspects avec des véhicules arrêtés à l'endroit d'un précédent accident.

Puis, vers 09H30, un motard néerlandais s'était tué en percutant un camion dans les embouteillages formés par ces accidents. L'autoroute avait été fermée plusieurs heures durant dans les deux sens.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers