Covid-19. Des bus aménagés en centres de vaccination sillonnent les Hauts-de-France au plus près des habitants

Face à l'arrivée du variant Delta, des vaccino'cars ou vaccinobus vont à la rencontre des habitants des zones rurales, plus ou moins isolées, pour vacciner. Voici les cartes indiquant les lieux, dates et horaires auxquels passent les cars dans les départements concernés.
A Fourmies, 139 personnes se sont faites vacciner le 17 juillet 2021 grâce au vaccinobus
A Fourmies, 139 personnes se sont faites vacciner le 17 juillet 2021 grâce au vaccinobus © Philippe Houzé. Département du Nord

Face à l’afflux de demandes de rendez-vous suite à l’intervention du président de la République, lundi 12 juillet, "les créneaux de vaccination manquent : c’est pourquoi nous avons décidé d’étendre le dispositif de vaccinobus actuellement testé dans l’Avesnois", écrit Christian Poiret, président du Conseil Départemental du Nord. 

Et l'élu de poursuivre : "Pour que chaque Nordiste puisse se voir offrir l’opportunité de vaccination, nous enverrons prochainement nos camions bleus à la rencontre des habitants des arrondissements d’Avesnes, de Cambrai, de Douai, de Dunkerque et de Valenciennes. A Cartignies, sur la seule journée du 13 juillet dernier, ce sont 85 personnes qui ont pu être vaccinées. A Fourmies, quatre jours plus tard, ils étaient 139."

Voici la carte des lieux de passage, des dates et des horaires auxquels passera le vaccinobus dans l'Avesnois. Attention, pour la première dose c'est sans rendez-vous, pour la seconde c'est avec. Tout est noté à chaque fois que l'on clique sur une ville concernée. Concernant Cambrai, Valenciennes, Dunkerque ou Douai, une communication doit être établie rapidement. Nous ne manquerons pas de compléter cette carte. 

"Aller vers" les habitants isolés

Dans le Pas-de-Calais, le vaccino'car aux couleurs de l'Agence Régionale de Santé du département, a débuté sa tournée le 8 juillet dernier. Il passe par 19 communes rurales du département : des villages comptant quelques centaines de personnes à quelques milliers. Le but : "aller vers" ces habitants isolés en leur zones les plus rurales en proposant des vaccinations sans rendez-vous.

Après l’injection des premières doses pendant ces dix jours, une deuxième tournée sera organisée du 16 au 27 août dans ces mêmes communes pour réaliser les secondes injections.

En plein coeur d'Amiens et dans 11 communes de la Somme

Dans la Somme, le vaccino'car de l'ARS a également pris la route. Il a débuté sa tournée le 10 juillet à Amiens, où il sera tous les mercredis de l’été au parc Saint-Pierre et tous les samedis sur la place Gambetta, en plein coeur d'Amiens, ce qui simplifie les choses pour vacciner, selon les infirmiers et les personnes interrogées sur place. Mais surtout, le vaccino'car traversera pas moins de 11 communes de la Somme en juillet et août. D’Ennemain à Hombleux, en passant par Péronne ou Montdidier.

Le bus anti-covid arrête sa tournée dans l'Oise

L'Oise est l'un des premiers départements à avoir mis en place son "bus anti-covid", en premier lieu pour proposer des tests PCR aux habitants des communes isolées et depuis le 9 mars 2021 pour administrer les vaccins. Après avoir sillonné le territoire, le bus du département fait une dernière escale vendredi 23 juillet à Marseille-en-Beauvaisis. L'opération sera renouvelée ou non à la rentrée en fonction l'évolution de la situation sanitaire. 

Les possibilités restent toute fois nombreuses pour se faire vacciner : 25 centres sont ouverts dans le département durant le mois de juillet et 19 au mois d'août. Des actions sont organisées à destination des personnes précaires, des étudiants, des habitants des quartiers prioritaires et des habitants des communes excentrées. Pour ces derniers, "des équipes mobiles du SDIS 60 seront mobilisées tout le mois d'août", indique la préfecture de l'Oise. 

En ce qui concerne le département de Aisne, le vaccinobus n'existe pas encore mais pourrait être déployé par l'Agence régionale de santé des Hauts-de-France comme c'est le cas pour le Pas-de-Calais et la Somme.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19