Déconfinement - Coronavirus : dans les Hauts-de-France, tous les départements sont en rouge sur la 1ère carte officielle

La carte présentée par Olivier Véran ce jeudi / © MINISTERE DE LA SANTE
La carte présentée par Olivier Véran ce jeudi / © MINISTERE DE LA SANTE

Lors d'une conférence de presse, le ministre de la Santé a annoncé la couleur des 5 départements des Hauts-de-France en vue du déconfinement du 11 mai.

Par Emmanuel Magdelaine

Rouge. Aisne, Nord, Pas-de-Calais, Oise, Somme : les 5 départements des Hauts-de-France sont actuellement en rouge. La Direction générale de la Santé a dévoilé ce jeudi soir la carte départementale du déconfinement conformément à l'annonce du Premier ministre ce mardi 30 avril. Objectif du gouvernement : adapter le déconfinement localement à partir du 11 mai prochain. 

Deux critères ont été pris en compte pour établir ce "classement" : 

-Circulation du virus : l'Aisne est en rouge, le Pas-de-Calais, le Nord, l'Oise et la Somme en vert pour ce critère. Cela signifie que le nombre de patients passant aux urgences pour le Covid-19 y est plus importante qu'ailleurs. 

-Tension hospitalière : les 5 départements sont en rouge sur ce critère. Cela signifie que 80 à 160% des lits de réanimation sont utilisés pour des malades du coronavirus
 

Cette carte qui place pour l'instant 35 départements en rouge sera désormais publiée tous les jours et pourra donc évoluer en fonction de l'épidémie. La carte qui a été dévoilée ce jeudi soir par le ministère de la Santé donne de premières indications mais elle ne sera pas définitive. Le gouvernement arrêtera sa décision sur la carte du 7 mai prochain, soit 4 jours avant le déconfinement.

"Ces cartographies ne sont que des indicateurs qui guident les décisions, ils sont affinés par d'autres indicateurs", a également précisé Olivier Véran, ministre de la Santé.
 
 
 

Le gouvernement vérifiera aussi bientôt la "capacité des brigades" constituées pour identifier les cas contacts "à remonter efficacement les chaînes de transmission". Les niveaux considérés comme acceptables pour chacun de ces critères n'ont pas encore été précisés, mais ils seront "évidemment publics", a affirmé Edouard Philippe mercredi.

 

Vert ou rouge, qu'est ce que ça change ?

 Si le déconfinement prendra "une forme plus stricte" dans les départements classés "rouge", "il y a (...) une majorité d'obligations qui seront communes aux départements verts et aux départements rouge", a reconnu le Premier ministre mercredi. Dans les zones rouges, "il y aura la possibilité d'aller fermer si nécessaire des écoles, d'aller fermer si nécessaire un certain nombre de commerces, de lieux extérieurs", a précisé sur Franceinfo le ministre de la Santé Olivier Véran, le 29 avril. 

Dans son discours de mardi, le premier ministre a toutefois réservé le retour des élèves au collège, à partir du 18 mai, ainsi que la réouverture des parcs et jardins aux "départements où la circulation du virus est très faible". "Les départements seront verts ou rouges, mais il y aura partout une discussion intense et confiante pour adapter les mesures", avait assuré le Premier ministre Edouard Philippe. "C'est l'esprit du partenariat entre élus locaux et acteurs de terrain qui nous permettra de piloter finement la maîtrise de la circulation du virus".

La couleur "rouge" ou "verte" servira aussi de guide aux autorités locales (préfectures, rectorats, maires, etc.) pour prendre leurs décisions, par exemple au sujet de la réouverture des écoles primaires, a-t-il précisé mercredi.    
 

Sur le même sujet

Les + Lus