Déconfinement - SNCF : plus de 550 TER quotidiens dans les Hauts-de-France à partir du 11 mai

À partir de lundi 11 mai, 45% des TER circuleront dans les Hauts-de-France. Le trafic n'était que de 15% pendant le confinement. Avec le déconfinement, la SNCF a dû trouver des solutions pour que les règles de distanciation sociale soient respectées. Certains usagers restent sceptiques.
 

À partir du 11 mai, le trafic des TER en Hauts-de-France passera de 15 à 45% avec des conditions strictes de transport.
À partir du 11 mai, le trafic des TER en Hauts-de-France passera de 15 à 45% avec des conditions strictes de transport. © SNCF Hauts de France
Avec le déconfinement, la SNCF prévoit une reprise progressive du trafic des trains. À partir de lundi 11 mai, 45% des TER circuleront en région Hauts-de-France au lieu de 15% actuellement. Le trafic passera ainsi de 142 TER quotidiens à 552 TER. Selon la SNCF, "toutes les lignes du TER Hauts-de-France seront desservies, avec un niveau toutefois hétérogène pour tenir compte de la fréquentation."

Le programme prévisionnel des horaires des trains pour les trois semaines à venir est disponible depuis le 8 mai, sur le site ter.sncf.com/hauts-de-france via la rubrique "Rechercher un horaire". Dimanche 10 mai, à 17h, les clients pourront vérifier les horaires des trains pour la journée de lundi. À partir de cette date, les informations du lendemain seront disponibles chaque jour à 17h sur le site TER et sur l’application SNCF.

Qui dit reprise du trafic, dit aussi mesures adaptées. Les trains pourront être remplis seulement de moitié. Ainsi pour les TGV et Intercités, les réservations seront bloquées à 50% afin d'assurer une place sur deux aux voyageurs.
 

Des coupons d'accès pour les TER

Pour les trains sans réservation comme les TER, réguler la fréquentation est plus compliquée. La SNCF a donc mis en place un système de coupons d'accès délivrés gratuitement et uniquement sur le site internet TER Hauts-de-France et sur l'application SNCF. Il faudra alors s'assurer d'avoir un coupon correspondant au trajet souhaité avant de prendre son billet. 
 
"Nous sommes un peu inquiets, confie Christiane Dupart, vice-présidente de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT), plusieurs questions se posent au sujet de ces coupons et nous n'avons pas eu de reponse très claire, déjà comment vont faire les personnes qui n'ont pas accès à internet ou qui n'ont pas de smartphone ?" La réservation de ces coupons est effectivement impossible au guichet pour ne pas favoriser les contacts en gare. 

Voici le plan des lignes soumises à la possession d'un coupon d'accès :
© SNCF Hauts de France

La vice présidente de la FNAUT pointe également le cas particulier des usagers prioritaires, comme les soignants. "Ils ont souvent des impératifs, soit de terminer le travail plus tard, soit par exemple d'être appelés en urgence, dans ce cas si la réservation de coupon est impossible au dernier moment, pourront-ils monter dans le train quand même ?", se demande-t-elle. 

Enfin, une autre question reste en suspens, celle de la multi-réservation. "Les gens qui auront peur de ne pas avoir de train auront peut-être tendance à réserver plusieurs coupons pour plusieurs trajets, quitte à prendre la place d'autres personnes", s'inquiète Christiane Dupart.

La mesure a été mise en place à partir de vendredi 8 mai uniquement pour les trains au départ et à l'arrivée de Paris et Lille. "La fréquentation nous laisse penser qu'il y aura moins de surcharge sur les autres lignes", précise Patrick Fauqueux, responsable communication SNCF Hauts-de-France. 
 

Précautions prises en gare et à bord des trains

De manière générale, la SNCF estime que la fréquentation des trains dans la région ne dépassera pas les 40%. "Il n'y aura pas les étudiants et tous les travailleurs ne vont pas reprendre le travail", explicite le responsable communication de la SNCF. 

Pour fluidifier l'accès aux trains, des contrôles seront effectués. Un marquage au sol sera mis en place en gare, comme c'est déjà le cas à Lille, mais aussi à bord des trains. "On essaye de faire le maximum pour inciter les voyageurs à respecter les distanciations sociales", assure Patrick Fauqueux. 

Pas suffisant pour la Fédération nationale des associations d'usagers des transports. "Même s'il y a que 40% de fréquentation, on a du mal à voir comment la distanciation sociale peut être respectée notamment aux entrées et sorties des gares, il faut des agents supplémentaires pour gérer les flux", indique Christiane Dupart.
 
Le marquage au sol pour inciter les voyageurs à respecter les distanciations sociales mis en place en gare de Lille-Flandres
Le marquage au sol pour inciter les voyageurs à respecter les distanciations sociales mis en place en gare de Lille-Flandres © Emmanuel Quinart / FTV

Le port du masque est quant à lui obligatoire. Celui-ci n'est pas délivré par la SNCF, mais il sera possible d'en acheter dans les commerces de la gare ou dans les distributeurs. 

Comme c'est déjà le cas dans les gares, des opérations de nettoyage seront effectuées dans les trains chaque jour. "Une désinfection toutes les 24h n'est pas suffisante, il faudrait que les toilettes soient régulièrement nettoyées, qu'il y ait du gel hydroalcoolique dans les trains, les gares, sur les quais et des nettoyages plus réguliers notamment sur les lignes très fréquentées, enchérit la vice présidente de la FNAUT Hauts-de-France. Ce qui est important c'est que les gens reprennent le chemin des transports collectifs et ne soient pas obligés de prendre la voiture, mais il faut qu'ils soient en sécurité", estime-t-elle.
 

Les achats sur internet préconisés

Les guichets dans les gares seront de nouveau ouverts à compter de lundi 11 mai. En revanche, la SNCF incite les voyageurs à se tourner vers le site ou l'application mobile pour faciliter les achats et limiter les contacts. 

À ce titre, les abonnements TER peuvent, depuis mercredi 6 mai, être achetés en ligne. Par ailleurs, pour les abonnés mensuels, le prélèvement du mois de mai est annulé. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter