Déconfinement : la région Hauts-de-France va passer au vert

Réouverture des restaurants, des parcs ou des collèges... On vous explique ce qui devrait changer.

© MAXPPP
L'annonce est imminente. Selon nos informations, la région Hauts-de-France s'affichera en vert sur la prochaine carte du déconfinement. Le Premier ministre va la présenter ce jeudi 28 mai, selon des sources concordantes. La région Grand-Est passera également au vert, mais l'Île-de-France restera en rouge.

Les chiffres communiqués chaque jour par les autorités sanitaires baissent en effet depuis plusieurs semaines, et depuis dimanche tous les voyants sont au vert pour un changement de couleur (voir infographies plus bas).
 
Le président de la région Xavier Bertrand avait par ailleurs demandé lundi au Premier ministre "d'entériner dans les meilleurs délais le passage en 'zone verte'", arguant aux côtés de son homologue de Grand-Est que "nos collectivités se trouvent stigmatisées par ce marquage particulièrement dégradant au plan symbolique".
 
 

Qu'est-ce que ça changera ?


Le passage du rouge au vert représente un énorme pas dans le dispositif de déconfinement, qu'Édouard Philippe avait d'emblée annoncé comme "très progressif".

D'une part, les Hauts-de-France pourront rejoindre les autres régions qui ont pu réouvrir leurs collèges, mais aussi leurs parcs et jardins publics. À Lille, la réouverture du parc de la Citadelle au 11 mai était une exception, qui a nécessité une dérogation de la part de la préfecture.

Sur d'autres points, en revanche, il y a moins de certitudes : les restaurants devraient a priori pouvoir rouvrir leurs portes, en s'adaptant aux mesures d'hygiène. 

Il y a également fort à parier que la limite des déplacements à moins de 100 km sera élargie, bien que l'on ignore pour l'heure à quel point elle sera étendue.

 

Que disent les chiffres ?


Si l'on se penche sur les données étudiées par les autorités sanitaires, l'épidémie de Covid-19 semble bien maîtrisée dans les Hauts-de-France. Voici les deux critères qui avaient été retenus le 9 mai pour dresser la carte du déconfinement, et leur évolution qui semble encourageante.
 

► La circulation active du virus


Faute de dépistage massif, on s'appuie sur le taux de passages aux urgences pour des suspicions de Covid-19, des données fournies chaque jour pour les établissements.

La couleur est déterminée par les données des sept derniers jours : vert si ce taux est entre 0% et 6%, orange s'il est entre 6% et 10%, rouge au-delà de 10%.
 

Depuis que l'Aisne est passée sous la barre des 6%, le 17 mai, plus aucun département des Hauts-de-France n'est sorti de la zone verte sur ce critère. C'était il y a plus d'une semaine, or c'est cette période de sept jours qu'examinent les autorités sanitaires.

Nos départements sont même loin de ce seuil : 1,7% pour le Nord, 0,7% pour le Pas-de-Calais, 1,3% pour la Somme, 0,9% pour l'Oise et 3,4% pour l'Aisne.

 

► La tension hospitalière


Pour évaluer la tension hospitalière, les autorités se fient au taux d'occupation des lits en réanimation. Les départements en orange ou rouge sont ainsi ceux qui voient leurs hôpitaux saturés.

Une fois encore, ce sont les données des sept derniers jours qui sont scrutées pour déterminer la couleur : vert si le taux est entre 0% et 60%, orange s'il est entre 60% et 80%, et rouge s'il est au-dessus de 80%.
 

La dernière fois que l'un des départements des Hauts-de-France se trouvait au-delà de la barre des 80%, c'était l'Aisne, au 11 mai, et depuis que l'Oise est passée sous celle des 60%, au 15 mai, les cinq courbes continuent à baisser. 

À moins d'une deuxième vague, celles-ci restent au plus bas : 31% pour le Nord, 40% pour le Pas-de-Calais, 19% pour la Somme, 42% pour l'Oise et 44% pour l'Aisne. Cela se voit particulièrement sur la courbe des sept derniers jours.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter