• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Des vols annulés à l'aéroport de Beauvais-Tillé les 20 et 21 mars

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Des perturbations sont à prévoir ce dimanche 20 mars et lundi 21 mars à l'aéroport de Beauvais-Tillé dans l'Oise: l'Unsa, 3ème syndicat chez les contrôleurs aériens, appelle les aiguilleurs du ciel à une grève de 2 jours...

Par Jennifer Alberts

Pour savoir quels sont les vols concernés par cette grève, la direction de Beauvais-Tillé préconise de se renseigner directement auprès des compagnies aériennes qui desservent l'aéroport isarien. 20% des vols ont du être annulés: la direction générale de l'aviation civile (DGAC) avait en effet demandé aux compagnies de réduire leur programme de vols de 20% dimanche et lundi sur Beauvais-Tillé mais aussi sur les aéroports d'Orly, Nice, Lyon et Marseille. 

Des 4 compagnies aériennes présentes sur le site isarien, Ryanair et Wizz air sont les seules impactées par des annulations: 7 vols aller-retour ont été annulés. Ce qui représente 2.500 passagers sur les 12.000 attendus ce dimanche.

Voici l'état des vols publié par la direction de l'aréoport Beauvais-Tillé pour dimanche 20 mars:

Vols à l'arrivée:

© aéroport de Beauvais-Tillé
© aéroport de Beauvais-Tillé


Vols au départ:


© aéroport de Beauvais-Tillé
© aéroport de Beauvais-Tillé

La situation pour lundi 21 mars sera sensiblement la même...mais vous pouvez d'ores et déjà trouver des renseignements sur le site l'aéroport de Beauvais-Tillé...

L'Unsa-ICNA qui 20% des 4.000 contrôleurs aériens français proteste contre "la décision d'accélérer la baisse des effectifs" en 2016, "en passant le taux de remplacement des départs de 80% à 65%, (qui) apparaît en totale déconnexion avec les besoins opérationnels des centres de contrôle" alors que "toutes les prévisions de trafic indiquent désormais des perspectives de croissance importantes".

Le syndicat dénonce aussi dans un communiqué le "retard technologique considérable" des outils utilisés par les contrôleurs aériens français et le "manque d'investissement", qui "conduisent à des pannes de plus en plus fréquentes ayant des implications directes dans la chaîne de sécurité".

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus