Douai : marche blanche en souvenir de Kamel Kerrar, dont la famille ne croit pas au suicide

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Claveaux

Une marche blanche était organisée à Douai ce dimanche en souvenir de Kamel Kerrar. La justice a conclu a un suicide il y a deux ans mais sa famille n'y croit pas. Elle a demandé de rouvrir le dossier. 

Ils sont venus réclamer la vérité. Ce dimanche, une centaine de personnes étaient rassemblées à Douai pour une marche blanche en mémoire de Kamel Kerrar. Deux ans après sa disparition, c'est toujours tristesse et interrogation pour ses proches. Le 26 décembre 2014, ce Douaisien de 40 ans a été retrouvé noyé dans la Scarpe.

Le corps a été découvert pieds et poings liés. La justice a conclu il y a un an à un suicide mais pour ses proches impossible d'imaginer cette hypothèse. "Mon petit frère avait une grosse maladie, la sclérose en plaques, son bras  droit, il ne pouvait pas l'utiliser, un clou, il ne savait pas le faire, il ne savait pas manger avec sa main droite", explique son frère Abdelhadif. "Quand on me dit qu'il a pu faire des noeuds à des lacets, et se faire un noeud avec une écharpe, c'est pas possible..."
durée de la vidéo: 01 min 53
Douai : marche blanche en souvenir de Kamel Kerrar, dont la famille ne croit pas au suicide
  
Pour relancer l'enquête, la famille a déposé une plainte avec constitution de partie civile pour homicide volontaire. "On se rend compte très clairement que les éléments dont la justice disposait à l'époque n'ont tout simplement pas été exploités", déplore son avocat Me Damien Legrand. "Les gens qui étaient même soupçonnés n'ont pas été interrogés, les investigations minimum n'ont pas été faites. Il ne faut pas nécessairement d'éléments nouveaux pour rouvrir cette enquête, il faut tout simplement désormais la mener sérieusement". Un juge d'instruction a été saisi. Tous espèrent qu'il pourra enfin faire la lumière sur cette affaire.