Cet article date de plus de 5 ans

Fusion des listes PS-LR : "Qu'on nous foute la paix !", dit Aubry

Martine Aubry, maire socialiste de Lille, a demandé vendredi à Manuel Valls de se tenir à l'écart de la campagne pour les régionales en Nord-Pas-de-Calais/Picardie, alors que le Premier ministre a évoqué l'hypothèse d'une fusion des listes gauche-droite face au FN.
Martine Aubry agacée par Manuel Valls.
Martine Aubry agacée par Manuel Valls. © MaxPPP
"Qu'on nous foute la paix !", a déclaré Martine Aubry, devant la presse en marge de l'ouverture du congrès du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) à Lille. "On est en train de faire campagne, si on pouvait nous laisser tranquille, ce serait bien et je le redis, comme je le pense profondément, si on voulait faire gagner le Front national, on ne s'y prendrait pas autrement", a-t-elle dit. Lors d'un déjeuner de presse mardi, le Premier ministre Manuel Valls a ouvertement évoqué l'hypothèse d'une fusion au second tour des listes de droite et de gauche pour éviter une victoire du Front national, notamment dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie où Marine Le Pen est candidate.

Martine Aubry VIDEO MJS

"Qu'on nous laisse faire campagne et qu'on nous laisse battre Marine Le Pen"

Pour Mme Aubry, "c'est mettre la charrue avant les boeufs", car pour elle, le Parti socialiste "sera au second tour". "Qu'on nous laisse faire campagne et qu'on nous laisse battre Marine Le Pen", a-t-elle poursuivi. Un sondage publié le 27 octobre créditait le candidat PS de 19% au premier tour, derrière Marine Le Pen (38%) et Xavier Bertrand (26%), le candidat tête de liste Les Républicains.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections martine aubry