INFOGRAPHIES. Covid-19 : le nombre de cas positifs a plus que doublé en deux semaines dans les Hauts-de-France

Au lendemain de l'annonce d'un nouveau confinement par Emmanuel Macron, quelle est la situation sanitaire dans notre région ? Chiffres à l'appui, on vous explique que les voyants dans les Hauts-de-France sont dans le rouge.

75% des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid dans les hôpitaux des Hauts-de-France.
75% des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid dans les hôpitaux des Hauts-de-France. © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Au lendemain de l’annonce d’un second confinement par le président de la République pour 4 semaines minimum alors qu’Emmanuel Macron a prévenu que "la deuxième vague sera sans doute plus dure et meurtrière que la première", les indicateurs épidémiologiques dans les Hauts-de-France sont dans le rouge.

Doublement des cas positifs en 2 semaines

Entre la semaine 41 (du 5 octobre au 11 octobre) et la semaine 43 (du 19 octobre au 25 octobre), le nombre de cas positifs dans les Hauts-de-France a plus que doublé, passant de près de 14 000 cas positifs détectés sur une semaine au 11 octobre à presque 31 000 cas positifs au 25 octobre. Dans les départements de l’Aisne et du Pas-de-Calais, ces chiffres ont même triplés. Un test PCR sur 5 réalisé dans la région s’avère positif, contre un test sur 10 il y a trois semaines.

Taux d’incidence régional supérieur à la moyenne nationale

Autre donnée représentative, le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de cas positifs rapportés à 100 000 habitants, qui permet de connaitre la vitesse à laquelle le virus circule sur un territoire donné. Il s’élève à 516 dans les Hauts-de-France, soit plus du double en deux semaines. À titre de comparaison, le taux d’incidence à l’échelle nationale s’élève à 392, tandis qu’il atteint 435 en Ile-de-France.
Le Nord est le département des Hauts-de-France à enregistrer le taux d’incidence le plus élevé (751 pour 100 000 habitants), tandis que la Somme est le seul département à se placer en-deçà du seuil d’alerte maximale avec un taux d’incidence de 204 pour 100 000 habitants. S noter que les trois départements de l’ex-Picardie se situent sous la moyenne nationale.

Plus de patients hospitalisés dans le Nord que pendant la première vague

Le nombre de patients Covid hospitalisés dans les hôpitaux de la région a également grimpé ces deux dernières semaines dans les 5 départements, passant de 993 au 14 octobre à 2132 au 28 octobre, soit plus du double.
Néanmoins, la situation est particulièrement critique dans le Nord, où le nombre d’hospitalisations est bien supérieur à la première vague. Des transferts ont d’ailleurs été effectués depuis les hôpitaux de Roubaix et Tourcoing vers d’autres établissements régionaux, les services étant saturés.

75% des lits de réanimation occupés dans les Hauts-de-France

Le nombre de patients accueillis dans les services de réanimation ne cesse de grimper, l’ARS ayant demandé à deux reprises d’armer des lits supplémentaires pour arriver à un objectif de 700 lits dans les plus brefs délais. Sur les 438 places en réanimation initiales que comptent les établissements régionaux, 328 sont occupés au 28 octobre soit 75% des capacités d’accueil. Au début du mois d’octobre, un peu plus d’une centaine de lits en réanimation étaient occupés par des patients Covid.

Augmentation du nombre de décès

Sur les 7 derniers jours, 147 personnes sont décédées de la Covid-19 dans les hôpitaux régionaux. L’ARS avait enregistré 98 décès la semaine précédente, et 25 sur les 7 premiers jours d’octobre.
Au 28 octobre, 2356 personnes sont décédées de la Covid-19 dans les hôpitaux des Hauts-de-France.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société région hauts-de-france