• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La Tripel Karmeliet rachetée par le n°1 mondial de la bière

La Tripel Karmeliet va se développer à l'export. / © Brouwerij Boosteels - Facebook
La Tripel Karmeliet va se développer à l'export. / © Brouwerij Boosteels - Facebook

La brasserie belge Boosteels, qui produit les bières Tripel Karmeliet, Kwak et Deus, vient d'être rachetée par le groupe AB Inbev, numéro 1 mondial du secteur brassicole.

Par @f3nord

La Tripel Karmeliet est une bière bien connue des amateurs de houblon en Belgique mais aussi dans le nord de la France. Elle va passer désormais dans le giron du n°1 mondial du secteur, le géant belge AB Inbev, qui possède - entre autres - les marques Stella Artois, Leffe, Jupiler, Hoegaarden, Budweiser, Corona, Beck's ou Peroni.

Selon La Libre Belgique, la multinationale vient d'acquérir Boosteels, une brasserie familiale flamande, basée à Buggenhout, près de Termonde. Outre la Karmeliet, elle produit aussi les bières Kwak et Deus. Habitué aux rachats de grandes marques industrielles, AB Inbev investit ainsi le secteur très porteur des bières artisanales. "Il s’agit d’une acquisition, mais non d’une intégration", a indiqué au quotidien belge un porte-parole du géant mondial. "La brasserie Bosteels restera autonome et la famille Bosteels continuera à en assurer la direction."

"Pas de compromis sur la qualité"

La famille Bosteels était courtisée par d'autres groupes brassicoles belges de moindre envergure comme Alken-Maes et Duvel Moortgat. Mais c'est AB Inbev qui a remporté la timbale.  "Le groupe nous a fait la plus belle proposition de développement à l’étranger", a expliqué Antoine Bosteels, le propriétaire, à La Libre Belgique. Grâce à son énorme réseau, la multinationale va pouvoir assurer le développement à l'international des bières Karmeliet, Kwak et Deus. La famille Bosteels a indiqué toutefois que la production se ferait toujours à Buggenhout et promet qu'"il n’y aura pas de compromis sur la qualité". 

A court terme, la Karmeliet et la Kwak, qui jouissent d'une renommée croissante en France et aux Pays-Bas, ne seront pas intégrées à la gamme des marques fleurons distribuées mondialement par AB InBev. Elles rejoindront le réseau "Craft & Speciality", qui intègre des marques de niche du groupe comme Camden Town au Royaume-Uni ou Birra del Borgo en Italie. "Avec 145 000 hectolitres produits par an par Bosteels, on n'est pas dans la même catégorie que la Stella et ses 8 et bientôt 12 millions d'hectolitres annuels", a déclaré un porte-parole d'AB InBev à l'AFP. "Mais au sein du réseau, nous allons pouvoir échanger des savoir-faire entre brasseurs et faire profiter Borsteels de notre expertise en termes de distribution et de marketing", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus