Néchin : manifestation à la frontière franco-belge contre l’évasion fiscale

Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans la commune où résident notamment des membres de la famille Mulliez, propriétaire d'Auchan / © Ian Brossat / Twitter
Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans la commune où résident notamment des membres de la famille Mulliez, propriétaire d'Auchan / © Ian Brossat / Twitter

A trois semaines des élections européennes, le Parti communiste (PCF) et le Parti des travailleurs de Belgique (PTB) ont manifesté ce samedi matin à la frontière franco-belge pour une manifestation contre l’évasion fiscale.
 

Par Sami Sadik avec Sophie Chevallereau et AFP

« Ils empochent, nous produisons ». C’est sous ce slogan que plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés ce samedi matin à Néchin, à la frontière franco-belge. A l’appel du Parti communiste (PCF) et du Parti des travailleurs de Belgique (PTB), ils ont défilé dans la commune belge contre l’évasion fiscale, à trois semaines des élections européennes.

Les manifestants ont remonté la « rue des milliardaires » de Néchin, connue pour habiter les résidences de familles fortunées venues profiter d’une fiscalité avantageuse. Plusieurs membres de la famille Mulliez, propriétaire d’Auchan, résident dans cette rue.

 
Plusieurs centaines de personnes à Néchin contre l'évasion fiscale


« Il est inadmissible que les riches puissent s’évader pour ne pas payer leurs impôts tandis que nous, les classes populaires et les classes moyennes devons payer nos impôts plein pot », a déclaré Nacim Bardi, ouvrier de l'aciérie Ascoval à Saint-Saulve et candidat sur la liste communiste aux élections européennes, interrogé par notre journaliste Ali Benbournane.

 
 

Ian Brossat en tête de cortège



Les manifestants ont notamment scandé « Cours, Mulliez, on vient te chercher », en passant dans la « rue des milliardaires ». Ils étaient 200 selon la police, et entre 400 et 500 selon les organisateurs. Des tracts en forme de faux billets de 500 euros ont été distribués dans les boîtes aux lettres.

En tête de cortège, Ian Brossat, tête de liste du PCF aux élections européennes, a dénoncé l’inaction de l’Europe face au dumping fiscal. « L’Union européenne fonctionne comme une passoire fiscale avec des tas de gens qui font du nomadisme fiscal, pour ne pas payer d’impôts là où ils devraient le faire », a déclaré le chef de file des communistes qui réclame une harmonisation fiscale sur le continent.

 
Ian Brossat à Néchin contre l'évasion fiscale


Ian Brossat défilait avec son homologue, député et porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw pour qui l’UE « roule pour les plus riches ». Selon la tête de liste du PCF, « l’évasion fiscale c’est 1 000 milliards d’euros qui partent en fumée chaque année ». Soit 2 000 euros « volés » à chaque citoyen européen selon Ian Brossat.

 


« Dans l'Europe que nous rêvons, nous voulons zéro fraude fiscale. Nous voulons que tout le monde paye un juste impôt parce que l'impôt c'est ce qui permet de vivre ensemble, de financer des hôpitaux, des maternités, des routes, des écoles », a déclaré à l'AFP Fabien Roussel, secrétaire national du PCF et député du Nord.

En France, le PCF propose notamment la réinstauration de l'impôt sur la fortune (ISF) tandis qu'en Belgique, le PTB veut créer une taxe pour les fortunes de plus d'un million d'euros.
 

Sur le même sujet

Les + Lus