Le pilote de motocross Milko Potisek remporte haut la main la manche de championnat régional à Avesnes-sur-Helpe

Ce dimanche 13 juin, le pilote nordiste Milko Potisek s'est facilement imposé lors de la troisième manche du championnat de motocross des Hauts-de-France, à Avesnes-sur-Helpe (Nord). Le Catésien Jérémy Hauquier est lui arrivé en cinquième position.

Le pilote nordiste Milko Potisek (Yamaha), double vainqueur de l'Enduropale, est l'invité de marque de cette troisième manche de championnat de motocross des Hauts-de-France. Il partage la vedette avec Daymond Martens (Kawasaki).
Le pilote nordiste Milko Potisek (Yamaha), double vainqueur de l'Enduropale, est l'invité de marque de cette troisième manche de championnat de motocross des Hauts-de-France. Il partage la vedette avec Daymond Martens (Kawasaki). © MaxPPP

Ce dimanche, le pilote nordiste Milko Potisek a survolé les débats lors de la troisième manche du championnat de motocross des Hauts-de-France, à Avesnes-sur-Helpe (Nord). Daymond Martens finit deuxième et le Catésien Jérémy Hauquier est lui arrivé en cinquième position.

Potisek-Hauquier, "une course dans la course"

Pour cette épreuve, la catégorie reine des 450cc comptait la présence exceptionnelle des stars internationales Milko Potisek (Yamaha) et Daymond Martens (Kawasaki). "Ils volent un peu la vedette à nos pilotes régionaux", lâche Arnaud Traisnel, l'organisateur et président du moto club Avesnois. Face à eux, le Catésien et leader du général Jérémy Hauquier (KTM) avait fort à faire.

C'est justement sur le duel des Nordistes Potisek-Hauquier que se tournaient les regards lors des manches de cet après-midi. "C'est la course dans la course", pour Arnaud Traisnel. C'est la première fois de l'année que les deux pilotes s'afffrontaient.

1 000 spectateurs maximum

Cette année, le calendrier du championnat régional de motocross a été retardé de trois mois en raison de la crise du Covid-19. Avant cette troisième manche à Avesnes-sur-Helpe, deux ont déjà eu lieu, à Plomion (23 mai) et à Blargies (30 mai).

Alors que l'événement attire habituellement 2 500 à 3 000 spectateurs, la jauge était limitée à 1 000 personnes cette année en raison des mesures sanitaires.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport