VIDEO. Ma vie de sportif confiné : Antony Gautier, 42 ans, arbitre international de football

EPISODE 17. France 3 Nord Pas-de-Calais donne la parole aux champions de la région contraints, eux aussi, de mettre leur activité et leur passion entre parenthèses, en raison des mesures de confinement liées au Covid-19. Ce mercredi, c'est au tour d'Antony Gautier, arbitre international de football.

Antony Gautier arbitre / Antony Gautier confiné
Antony Gautier arbitre / Antony Gautier confiné © AFP / NATHONY GAUTIER
Arbitre international de football, deux fois récompensé par l’UNFP meilleur arbitre de ligue 1 en 2009 et 2011, Antony Gautier, est à 42 ans, candidat à la mairie de Bailleul. Entre les matches à arbitrer sur les terrains de football, les stages mensuels au centre technique national de Clairefontaine, les réunions avec son équipe de campagne, le calendrier du nordiste Antony Gautier était rempli, bien rempli.
 

Se consacrer à l’essentiel : la famille 


Aujourd’hui, plus de déplacements à l’autre bout de la France ou de l’Europe, de TGV matinaux, de soirée de championnat de ligue 1, de porte-à-porte ou de meetings politiques, à Bailleul, c’est une nouvelle vie qui s’est imposée à lui, toujours aussi rythmée mais différente : 2 h d’école avec ses 3 enfants le matin. "C’est ça qui change le plus, faire l’instit avec trois niveaux différents, du CP à la 5ème !" puis encore 1 h l’après-midi, des moments collectifs en famille à jouer à des jeux de société ou à jardiner, et des séances de sport à la maison.  "Je prends les choses de façon positive, il faut s’adapter au contexte, ça ne sert à rien de se poser des questions, j’en profite pour me ressourcer, me consacrer à l’essentiel, à mon épouse et à mes enfants de 6, 9 et 12 ans, c’est le plus important, et puis j’ai la chance d’avoir une maison avec un jardin, je me sens privilégié, je pense beaucoup aux familles confinées en ce moment en appartement".
 

Le match pour la mairie de Bailleul interrompu


Son confinement a débuté le surlendemain d’une belle petite victoire : avec 26 ,71 % des suffrages, sa liste citoyenne, sans étiquette  "Bailleuloises, Bailleulois"  arrivait en tête dans la ville flamande qui l’a vu naître, au premier tour des élections municipales, devant celle du maire sortant, Marc Deneuche.

Jusque-là adjoint aux Sports à la mairie de Lille dans l’équipe de Martine Aubry, le candidat Gautier, très investi dans la vie locale, n’aura pas eu le temps de savourer son score avec ses colistiers. Les accolades et poignées de main étaient déjà proscrits, une visioconférence le lendemain des résultats a remplacé la réunion qui aurait dû lancer la stratégie de l’entre-deux tours.  "Jusqu’au matin même du 15 mars, j’ai pensé que ces élections allaient être repoussées… Elles ont eu lieu, une campagne politique c’est un sport …. Et c’était la conclusion d’une démarche de plusieurs mois pour moi et toute mon équipe, mais le contexte était improbable …

Pas de deuxième tour, repoussé. En juin, à l’automne, l’an prochain ? "Il y a tellement d’options possibles… ce cas de figure ne s’est jamais produit, mais notre score est là, et on a une hâte : retourner sur le terrain, dans les quartiers, à la rencontre des habitants, on adore …. Une nouvelle campagne va apparaître". Il faudra aviser, et pour cela rien de mieux que de se tenir prêt, et dans tous les domaines.
   

Je ne veux pas sortir pour courir


Parlons football. Son dernier match en tant qu’arbitre, remonte au 5 mars. La demi-finale de Coupe de France entre Saint-Etienne et Rennes… victoire dans le Chaudron des Stéphanois 2-1….  "un match sur lequel j’ai eu plus le temps de débriefer …. En le revisionnant plus longuement qu’à l’habitude". Quand aura lieu le prochain ? " L’idée émise est de faire reprendre le championnat de football début juin jusque fin juillet mais est-ce que ce sera possible ? nous n’avons pas la main là-dessus, et plus que se focaliser sur la reprise, la priorité reste la santé publique ".

Antony Gautier sortait d’un trimestre intense : " entre le championnat, la coupe de France, la coupe de la Ligue, les compétitions européennes en milieu de semaine, il y a par moment un match tous les 3 jours ! donc ce répit, cette récupération fait du bien ". Le manque se fait-il sentir ? " pas vraiment pour le moment. Pendant une saison de football, on alterne période de fortes activités et longue période sans rencontres, comme c’est le cas l’été, pendant 6 semaines où nous n’avons pas de compétitions. De toute façon quand sonnera la reprise, elle ne se fera pas brutalement du jour au lendemain, on accordera aux clubs, aux arbitres une période de réathlétisation "

Alors, privé de footing et de stade, monsieur l’arbitre s’entraîne sur son home trainer … " je ne veux pas sortir pour courir, je ne quitte la maison qu’une fois par semaine pour les courses chez les commerçants, j’ai adapté ma préparation physique avec le matériel dont je disposais, travail de renforcement, séance de vivacité,  je ne peux juste plus faire tout ce qui est PMA (puissance maximale d’aérobie) et fractionné … je fais des accélérations moins intenses, mais plus longues sur le tapis " . Et puis il y a le travail sur vidéo avec la direction technique de l’arbitrage.

 
Coronavirus : un message d'Antony Gautier, arbitre international


Son luxe : plus de sonnerie de réveil

 
Antony Gautier dit avoir trouvé un équilibre, entre les devoirs, les moments d’activité à cinq, le sport et son moment de « culture personnelle». Il vient de terminer 2 romans, lui qui n’avait pas souvent le temps de lire, Laurent Gounelle " le jour où j’ai appris à vivre " et le Goncourt de Leïla Slimani " Chanson douce ". Le luxe de ce temps suspendu ? " je ne mets plus le réveil le matin ". Mais ne comptez pas sur lui pour faire des grasses matinées. A 9h30, il siffle le coup d’envoi des cours à la maison.  Les règles sont les règles.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société sport football
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter