VIDÉO. Après la forêt de Mormal, deux autres tas de produits périmés découverts dans le Cambrésis

Il s'agit de la même gamme de produits.

© DR
Un nouveau tas de déchets alimentaires, des produits périmés qui sont toujours sous emballage plastique, a été signalé cette fois à Estrun, le long de l'Escaut, quelques jours après la découverte de centaines de produits dans la forêt de Mormal.C'est un promeneur qui l'a signalé, à travers une vidéo Facebook repérée par France Bleu Nord. "Petite balade autour de l'Escaut et malheureusement voilà sur quoi on tombe !" déplore son auteur avant de lire l'emballage des petites boîtes de "tapenades noires Puget, pointe d'origan".Le tas se trouvait à l'ombre d'un pont, sous l'autoroute A2 et juste au bord du cours d'eau. Il a depuis été retiré, a constaté sur place un journaliste de France 3 Nord Pas-de-Calais. Un autre tas a par ailleurs été découvert, toujours dans le Cambrésis : il se trouve entre Estrun et Paillencourt, comme le signale un utilisateur de Facebook, dans un autre post.Une plainte a été déposée mercredi matin à la gendarmerie d'Avesnes-sur-Helpe, suite à la découverte du premier tas à Locquignol, dans la forêt de Mormal. On y trouvait des produits similaires – tapenades noires Puget – mais également des briques de lait ou des champignons, toujous sous emballage. Beaucoup de ces produits étant de marque Carrefour, le géant de la distribution a rapidement réagi en annonçant le lancement d'une enquête interne, afin de tracer les produits jusqu'à la personne ou à l'entreprise à qui ils ont été vendus. "Carrefour a demandé le plus possible de code-barres pour pouvoir identifier les produits", expliquait alors Benoît Tomsen, président de Forêt Mormal Agir.

Il indiquait déjà, mardi matin, qu'un tas similaire lui avait été signalé près de Cambrai. On ignore s'il s'agit de l'un des deux tas mentionnés ci-dessus ou d'un autre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement pollution