Cinq choses à savoir sur le castor d'Europe, de retour dans le Nord d'où il avait disparu il y a plus d'un siècle

© MaxPPP
© MaxPPP

L'Office français de la biodiversité a confirmé la présence dans le Nord du castor d'Europe, une espèce autochtone qui avait disparu de la région il y a au moins 150 ans.

Par Valentine Graveleau

Disparu du Nord depuis plus de 150 ans, le castor d'Europe est de retour dans le département, comme a pu le confirmer l'Office français de la biodiversité. Voici cinq choses à savoir sur ce gros rongeur.

1. Longtemps chassé pour sa viande, sa fourrure et son odeur

"C'est une espèce qui était répandue au Moyen-Âge", explique David Turla, de l'Office français de la biodiversité dans le Nord. Mais le castor d'Europe, reconnaissable a sa queue plate à l'aspect écailleux, a été massivement chassé pour sa viande, sa fourrure et même pour son... odeur.

Le castor sécrète en effet un substance odorante pour marquer son territoire et imperméabiliser son pelage : le castoréum, qui est très prisé en parfumerie. 

2. De retour dans le Nord via la Belgique 

Au fur et à mesure des siècles, la chasse intensive avait quasiment fait disparaître l'espèce du territoire français, notammant à partir du XVIIe siècle. Si bien qu'au début du XXe siècle, on n'en trouvait plus que dans la vallée du Rhône.  L'espèce y est protégée localement dès 1909.

Près de soixante ans plus tard, en 1968, le castor d'Europe obtient une protection à l'échelle nationale, qui lui permet de recoloniser petit à petit le territoire, en remontant les cours d'eau. 
 

GON Groupe ornithologique et naturaliste du Nord Pas de Calais

Le Castor fait son retour dans le Nord ! L'année 2019 a été riche e... n découvertes mammalogiques (Martre des pins, Chat sauvage, Chien viverrin et bien d'autres) mais ce début d'année 2020 commence sur les chapeaux de roues avec la première donnée confirmée de Castor dans le Nord depuis plus d'un siècle et demi.

 

"Quand une espèce autochtone retrouve son territoire, c'est toujours une bonne nouvelle", résume David Turla.

Le castor d'Europe n'est cependant pas remonté jusque dans le Nord. Le rongeur présent de nouveau présent dans le Nord est issu des populations belges, qui vivent à proximité de la frontière..
 

3. Des pièges à poils pour s'assurer de la découverte

C'est l'Office français de la biodiversité (OFB) qui a "officialisé" le retour du castor d'Europe dans le département. L'OFB avait en fait été contacté par le bureau d'étude Rainette sur la métropole lilloise dès septembre 2019, mais aussi par le groupe ornithologique et naturaliste (Gon) du Nord Pas-de-Calais. Photos à l'appui, le bureau pensait avoir vu des castors d'Europe mais voulait s'en assurer. 

L'OFB s'est ensuite rendu sur place : "on a déposé des pièges à poils, pour vérifier qu'il s'agissait bien du castor d'Europe, et non de castor canadien, une espèce exotique qu'il aurait été inquiétant de trouver là", se souvient David Tula.
 

4. À ne pas confondre avec le ragondin

Le castor d'Europe n'est pas un ragondin. Le ragondin, comme le rappelle l'OFB, est une "espèce exotique envahissante, originaire d'Amérique du Sud", qui peut être enbahisante. Le castor européen, lui, est autochtone.
 
© S. RIchier / OFB
© S. RIchier / OFB


Physiquement, le castor est un peu plus gros que le ragondin. Il est surtout reconnaissable à sa queue plate à l'allure écailleuse, là où la queue du ragondin est ronde.
 

5. Bénéfique pour toute la biodiversité

Contrairement au castor canadien, le castor européen ne construit pas de gros barrages. Son arrivée sur le territoire est pourtant bénéfique pour de nombreuses autres espèces. Herbivore, le rongeur dit "ingénieur" construit des petits habitats propices aux insectes, aux amphibiens et aux poissons. 

Par son mode de vie, il influence tout l'écosystème dans lequel il évolue. 


ASKIP

C’est l'une des grandes nouvelles de ce début d’année. On a plutôt tendance à entendre parler de réchauffement climatique, de destruction de la faune et de la flore sauvage, que de recolonisation des espèces. Espérons que ce soit pour longtemps !
 
ASKIP : le castor est de retour dans le Nord

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus