VIDÉO. 2019, année exceptionnelle pour la cueillette des champignons

Le cèpe de Bordeaux est de plus en plus présent dans le nord de la France.
Le cèpe de Bordeaux est de plus en plus présent dans le nord de la France.

Dans la forêt de Marchiennes (Douai), la nature a été particulièrement généreuse avec les cueilleurs cet automne. En champignon star : le cèpe de Bordeaux, de plus en plus présent à cause du réchauffement climatique. 

Par C.D.B.

En plein mois d'octobre dans la forêt de Marchiennes (Douai), les cueilleurs viennent faire le plein de champignons sauvages. "On se bat dans cette forêt", pour le cèpe de Bordeaux plaisante Sylvie Leblanc, mycologue. Selon elle, depuis une quinzaine d'années cette race est présente dans le nord de la France mais c'est seulement depuis cet automne que les quantités ont considérablement augmentées. 


Des conditions météorologiques idéales pour la pousse des champignons 

 
Dans la forêt de Marchiennes, les cueilleurs se réjouissent de leur bonnes récoltes.

Un été chaud, beaucoup de pluie en octobre et quelques rayons de soleil dernièrement ont permis d'arriver à cette récolte record. Les cueilleurs du bois peuvent donc cuisiner leurs champignons à toutes les sauces. "J'en mange depuis 15 jours", se réjouit Roger, un plein panier fraîchement cueillis à la main. 
 
Roger a sa recette pour déguster les cèpes : de l'ail et de l’échalote à faire revenir dans une poêle avec les champignons, du sel, du poivre et de la crème fraîche !
Roger a sa recette pour déguster les cèpes : de l'ail et de l’échalote à faire revenir dans une poêle avec les champignons, du sel, du poivre et de la crème fraîche !
Il ne faut pas s'y tromper, chaque champignon a son sosie vénéneux : l'amanite est l'une des variétés les plus dangereuses.
Il ne faut pas s'y tromper, chaque champignon a son sosie vénéneux : l'amanite est l'une des variétés les plus dangereuses.
Le clitocybe a pointé le bout de son nez : selon Sylvie, il annonce l'arrivée des premières gelées et la fin des récoltes.
Le clitocybe a pointé le bout de son nez : selon Sylvie, il annonce l'arrivée des premières gelées et la fin des récoltes.

Sur le même sujet

Raymond Froment lance une souscription pour la réfection de l'horloge du clocher

Les + Lus