Les Trois Joyeuses du carnaval de Dunkerque débutent le 19 février prochain, journée qui mettra Jean Bart à l'honneur comme chaque année. De son parcours romanesque jusqu'à son aura internationale, retour sur le personnage iconique de la cité portuaire.

C'est une figure historique du peuple dunkerquois. Jean Bart, qui a vécu au XVIIe siècle, est connu de tous les participants de la bande de Dunkerque, prévue le dimanche 19 février prochain. Les carnavaleux partiront à 15h du boulevard Sainte Barbe, avant le lancer de harengs prévu pour 17h devant la mairie et le rigodon à 19h sur la place Jean Bart. La statue du corsaire local trône d'ailleurs sur la place qui porte son nom. Quelle histoire se cache derrière ce visage de bronze ? 

  • Héros local 

Nous sommes à Dunkerque, le 21 octobre 1650. Un nourrisson ouvre les yeux pour la première fois, entouré d'une famille de marins et de militaires. En 1662, Jean Bart s'engage sur son premier navire, en tant que mousse, à l'âge de onze ans. 

"Fils d'émigré né Français à Dunkerque, sa formation maritime est essentiellement hollandaise. En cinq ans, il devient capitaine corsaire, c'est la plus grande réussite !", retraçait Patrick Villiers, auprès de La Voix du Nord en 2013. L'historien a publié une biographie intitulée "Jean Bart, Corsaire du Roi-Soleil", parue aux éditions Fayard en 2013. 

Quand la guerre de Hollande éclate en 1672, Jean Bart fait le choix de revenir à Dunkerque et devient commandant d'un bâtiment corsaire. Au service de Louis XIV, alors roi de France, le dunkerquois signe plusieurs faits d'armes et impressionne au plus haut sommet de l'État.

"Vingt ans plus tard, Jean Bart est commandant du port de Dunkerque, l'équivalent du préfet maritime d'aujourd'hui ! C'est la reconnaissance de tout son savoir-faire comme marin du roi. La mort le frappe avant de devenir lieutenant général", explique Patrick Villiers

Quelques années avant de s'éteindre d'une pleurésie en 1702, Jean Bart est anobli par le Roi-Soleil et devient officiellement Chevalier de l'Ordre militaire de Saint-Louis.

    •  Un symbole qui traverse les âges

    Trois siècles après son décès, Jean Bart inspire encore sur la Côte d'Opale, comme Christian Cardin qui a fondé l'Association Tourville. En 1992, l'ingénieur et hydrogéologue s'est lancé le défi de reconstruire un vaisseau comme ceux que naviguait Jean Bart. C'est tout naturellement que le chantier de construction porte le nom du célèbre corsaire. Des visites du village artisanal sur le port de Gravelines sont régulièrement organisées.

    Des navires fonctionnels de la Marine nationale ont par ailleurs porté le nom du héros dunkerquois jusqu'en 2021. À cette date, la frégate anti-aérienne "Jean-Bart" est retirée du service actif. Le bâtiment était le huitième et tout dernier de la Marine à ce jour à devoir son nom à l'écumeur de mer.

    • Une renommée internationale, jusque dans "One Piece"

    Jean Bart est un patronyme qui résonne dans le monde entier et fascine toujours. De l'autre côté de la Manche, l'auteur et présentateur Charlie Connelly a consacré en 2021 un épisode de son podcast "100 Great European Lives" - que l'on peut traduire par "100 vies de grands européens" - à Jean Bart pour le site du journal hebdomadaire britannique The New European.

    Sur d'autres mers, fictives cette fois-ci, Jean Bart a déjà croisé la route de Monkey D. Luffy, personnage principal et emblématique du célèbre manga "One Piece". Son créateur, le japonais Eiichiro Oda, est un amateur reconnu de références historiques et a baptisé "Jean Bart" un pirate dessiné de ses mains et engagé dans l'équipage de Trafalgar Law. 

    • Une statue iconique, restaurée en 2015

    Dans sa cité de naissance, les Dunkerquois ont érigé une statue en son honneur. Inaugurée le 7 septembre 1845, elle est sculptée par David d'Angers et élit domicile sur la place Royale, qui porte aujourd'hui son nom. Jean Bart, représenté l'air triomphant, brandit un sabre avec son bras droit, le regard tourné vers l'Angleterre.

    En 2015, la statue de bronze a disparu durant sept semaines, le temps de se refaire une beauté. Caché par une protection, le monument est réapparu aux yeux des habitants en grande pompe, une cérémonie étant même organisée pour l'occasion.

    • L'hommage annuel durant le carnaval

    Chaque année, le cortège de la bande de Dunkerque achève son parcours au pied de la statue de Jean Bart. "À partir de 1896, la place Jean-Bart est le centre de ralliement des carnavaleux. En 1904, la visschersbende se termine par une sarabande autour du héros statufié, et le mardi gras les carnavaleux entonnent un hymne à Jean Bart sur la place", développait Olivier Ryckebusch en 2013 dans la revue de critique littéraire des Hauts-de-France Nord'.

    Le membre de la Société Dunkerquoise d'Histoire et d'Archéologie ajoute que la fameuse Cantate à Jean Bart "a été écrite et chantée pour la première fois à l’occasion de l’inauguration de la statue de Jean Bart par David d’Angers place Jean-Bart à Dunkerque le 7 septembre 1845. Les paroles sont de Joseph Fontemoing et la musique de David Riefenstahl".

    Le début des Trois Joyeuses, prévu pour le dimanche 19 février prochain, marque un temps fort du carnaval de Dunkerque. Les festivités se dérouleront sous l'œil attentif de Jean Bart. 

    Suivez toute l'actualité du Carnaval de Dunkerque 2023 en direct sur France 3 Hauts-de-France.