Covid-19 : le confinement prolongé de trois week-ends dans l’agglomération de Dunkerque

Annoncé dans un premier temps pour deux week-ends, le confinement est prolongé pour les trois prochains week-ends dans l'agglomération de Dunkerque.

La plage de Dunkerque le week-end, quasiment vide.
La plage de Dunkerque le week-end, quasiment vide. © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

L’annonce n’est pas une surprise. La préfecture du Nord vient d’annoncer le prolongement du confinement pour les trois prochains week-ends dans l’agglomération de Dunkerque. Soit 57 communes concernées. Même si "les premiers effets des mesures déployées depuis le 13 février commencent à se ressentir (…) la situation sanitaire reste préoccupante", précise la préfecture.

Ces trois week-ends supplémentaires de confinement dans le Dunkerquois se calquent sur le confinement annoncé dans le département du Pas-de-Calais voisin.

Le confinement sera en vigueur :

Pour rappel, les déplacements sont strictement encadrés et ne sont possibles que pour effectuer des courses de première nécessité, se rendre à un rendez-vous médical, aller au travail etc.

Le système d’attestation est de vigueur du samedi, 6 heures au dimanche 18 heures. À noter que le couvre-feu est toujours effectif, comme sur l’ensemble du territoire national.

Baisse du taux d’incidence

Alors que le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants, avait tristement dépassé la barre des 1000 à Dunkerque, celui-ci a connu une baisse de 25% en quinze jours. Il s’élève aujourd’hui à 785 cas pour 100 000 habitants à Dunkerque.

Dans la communauté de communes des Hauts de Flandre voisine, la décrue a également débuté, puisqu’on enregistre aujourd’hui 687 cas pour 100 000 habitants, soit 23% de moins qu’il y a quinze jours.

Néanmoins, ces taux restent très élevés, comparés à la moyenne nationale de 216,9 ou encore à la moyenne du département du Nord qui s’élève à 318,7.

L'hôpital de la ville toujours saturé

Le virus circule activement et l’hôpital de la ville est toujours saturé. 80 patients Covid sont actuellement hospitalisés et la totalité des douze lits de réanimation disponibles sont occupés.

Conséquence directe : plus de 90 patients en réanimation ont été transférés en un mois vers d’autres hôpitaux, dont cinq en dehors de la région. Hier, deux d’entre eux ont été transportés à plus de 700 kilomètres de là pour être pris en charge au centre hospitalier de Limoges.

Lors du week-end de vaccination "coup de poing" organisé samedi 6 et dimanche 7 mars, plus de 45 000 injections ont été administrées dans les Hauts-de-France. À Dunkerque, 2 500 personnes ont été vaccinées sur ces deux jours, notamment grâce à l’ouverture d’un centre de vaccination éphémère au Kursaal.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19