Incendie salle de basket de Gravelines-Sportica : ce que l'on sait de l'enquête ouverte et de l'avenir du BCM

Un violent incendie a ravagé le complexe Sportica de Gravelines ce lundi 25 décembre 2023. La salle de basket du BCM, le club de Gravelines-Dunkerque, a particulièrement été touchée, laissant les joueurs dans l'impasse pour leurs futurs entraînements. L'enquête pour découvrir les causes de l'incendie, elle, tâtonne encore.

Toiture calcinée, odeur de brûlé, métal noirci par les flammes... Presque 24 heures après le drame, les stigmates de l'incendie survenu ce lundi 25 décembre au complexe Sportica de Gravelines, sont désormais bien visibles.

Ce mardi 26 décembre 2023, même si de nombreuses questions restent encore en suspens, les autorités doivent dresser le bilan des dégâts et organiser la continuité pour le club de basket de Gravelines-Dunkerque, le BCM, qui s'entraînait et jouait au Sportica.

Une cagnotte de soutien

Pour venir en aide au club de basket de Gravelines-Dunkerque, l'Union nationale des supporters de basket (UNSB) a mis en ligne une cagnotte participative ce mardi, en milieu d'après-midi. Visant à soutenir financièrement les réparations que le club devra assumer prochainement, la cagnotte a déjà atteint les 690 euros avec une dizaine de participations.

Rappel des faits

Les flammes se sont déclarées vers 13 heures ce lundi 25 décembre 2023. Aussitôt dépêchés sur place, 90 sapeurs-pompiers du Nord, soutenus par 47 engins de secours et d'appui, ont tenté d'éteindre le feu pendant plusieurs heures. C'est finalement après quatre heures de lutte, que les soldats du feu ont pu maîtriser l'incendie, éteignant encore quelques foyers résiduels vers 17h30.

►À LIRE AUSSI : Incendie au Sportica de Gravelines : "la salle du BCM, les maillots, tout est partie en fumée", Hervé Beddeleem sous le choc

Malheureusement, le feu a eu raison du bâtiment. Ce haut lieu du sport de la Côte-d'Opale a vu sa toiture entièrement disparaître sous le coup des flammes, qui ont atteint plusieurs mètres de haut en raison du vent qui soufflait ce lundi. Le dojo, la salle de basket du BCM et la nouvelle salle multisports - dont les travaux étaient presque achevés - n'ont pas survécu au brasier.

Aucune victime n'est cependant à déplorer, hormis deux blessés parmi les pompiers en intervention. Christian Devos, président du club de basket soulignait auprès de l'AFP que "tout était fermé, en entretien" et qu'il n'y "avait pas d'entraînement". "Si on avait été en période de grosse fréquentation à la piscine ou s'il y avait eu un entraînement à la salle de basket, ça aurait été catastrophique."

Où en est l'enquête ?

Incendie criminel ? Feu involontaire ? Ce mardi matin, les questions demeurent pour l'instant sans réponse. Une enquête a été ouverte par le Parquet de Dunkerque hier soir et confiée à la sûreté urbaine de la ville. Charlotte Huet, procureure de Dunkerque, indique ce mardi midi que cette enquête "a pour objectif de déterminer si l’infraction de « destruction du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes » est caractérisée". Elle précise également que "les investigations débutent, de sorte qu’il n’est pas possible à cette heure de conclure sur la nature du fait générateur et sur l’existence ou non de responsabilités pénales."

Les seuls éléments ayant été divulgués concernent le départ des flammes : la préfecture du Nord indiquait hier soir dans son communiqué que le feu avait "débuté au niveau de la piscine", puis s'était "propagé dans les locaux de la cafétéria et de la salle de basket". Plus d'informations devraient être communiquées prochainement.

► À LIRE AUSSI : Gros incendie au Sportica : la salle de basket du BCM et la piscine ravagées par les flammes

Une réunion prévue cet après-midi

Quid de l'avenir du BMC ? Le club de basket de Gravelines-Dunkerque, qui évolue en première division, a vu ses locaux partir en fumée. Même si l'émotion est encore vive, les dirigeants du club cherchent à rebondir, pour assurer la continuité des entraînements. En 17e position du classement général, le BCM devait recevoir Paris à domicile ce jeudi 28 décembre. Une rencontre qui n'aura finalement pas lieu selon Bertrand Ringot, maire de Gravelines, avant de préciser sa volonté de "demander à la Ligue de reporter le match."

>>> Lire aussi : les réactions dans le monde du sport et pas seulement.

Le président du club a quant à lui fait savoir qu'il avait échangé avec Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports, et avec Patrice Vergriete, ministre délégué au Logement et ancien maire de Dunkerque, quelques heures après le drame, pour trouver une solution. Patrice Vergriete aurait d'ailleurs proposé au club de jouer ses rencontres au stade de Flandres de Dunkerque. Les clubs de Loon-Plage ou du Portel, qui ont aussi offert leur aide au BCM, seraient également des pistes envisageables.

Plusieurs options s'offrent donc au club de Gravelines, qui devrait trancher ce mardi lors d'une "réunion importante" entre les têtes pensantes du club et le maire de Gravelines, Bertrand Ringot.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité