La chocolaterie "Grain de Sail" met le cap sur Dunkerque avec un voilier pour symbole

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ophélie Francq

Une usine de production de chocolat et de café verra le jour dans la cité de Jean Bart d’ici 2023. La seconde de l’entreprise "Grain de Sail", connu pour transporter les matières premières grâce à son voilier 100 % écologique.

Le 23 août, un voilier s’est installé dans le bassin du Commerce de Dunkerque. Au premier abord, rien ne le différencie d’un voilier ordinaire. Pourtant, en s’y attardant, panneaux solaires et petites éoliennes le distinguent des autres bateaux. Il s’agit du cargo à voile de l’entreprise bretonne "Grain de Sail". Un bateau de 24 mètres dont la vaste cale permet de transporter plus de 50 tonnes de café et de chocolat sans polluer. S’il est accosté à Dunkerque, c’est pour symboliser la nouvelle collaboration entre la ville et l’entreprise.  

De New-York à Dunkerque en passant par la République Dominicaine, une traversée 100 % écologique 

Avec seulement 4 marins à bord, le bateau à l’habitude de partir de St-Malo, les cales chargées de 15 000 bouteilles de vins biologiques afin de ne pas faire de trajet à vide. La cargaison est déchargée à New-York. Direction ensuite la République Dominicaine où sont récupérées les matières premières : le café et le chocolat ; avant de repartir vers St-Malo où se situent les unités de production de l’entreprise. Mais d’ici 2023, Dunkerque sera également desservie ! La ville va se faire torréfactrice et chocolatière pour "Grain de Sail" et accueillera ainsi régulièrement ce cargo à voiles. Au grand bonheur du maire de la ville, Patrice Vergriete : "Je suis amoureux de ce projet. Il incarne l’avenir d’une partie du transport maritime." En service depuis 2 ans, le bateau a déjà réalisé deux transatlantiques. "Le tout sans faire fonctionner de moteur. Lors de notre dernière traversées nous avons seulement utilisé 9 litres de gazole", souligne Loïc Briand, le capitaine de "Grain de Sail". 

"Grain de Sail" : une entreprise de marins, de chocolatiers et de torréfacteurs de café 

Mêler écologie et transport de produits alimentaires par voie maritime, c’est le projet ambitieux des frères Barreau. Ces jumeaux d’une cinquantaine d’années ont voulu prouver l’existence d’une alternative aux porte-conteneurs géants et polluants. "L’idée première de Grain de Sail était de créer ce fameux voilier cargo pour transporter les matières premières de manière propre. On s’est ensuite demandé quel produit, venant de loin et dont on ne peut se passer, était transportable à la voile. Le chocolat et le café se sont imposés naturellement. On n’y connaissait rien mais avec de l’aide et des spécialistes, nous avons réussi !" se réjouit Jacques Barreau. Le pari est réussi. L’entreprise, née en 2010 à Morlaix, a fait un chiffre d’affaire d’un million et demi d’euros fin 2018, de quoi lancer la fabrication de ce fameux voilier. Un second devrait voir le jour d’ici 2023. Un bateau deux fois plus grand qui pourra venir se nicher dans le port de Dunkerque. Désormais l’objectif est de multiplier les entités de production locale afin de limiter le transport terrestre secondaire. Si l’entreprise "Grain de Sail" a choisi de débarquer à Dunkerque, c’est en grande partie pour sa localisation stratégique. D’abord pour son port mais aussi pour sa proximité avec la Belgique et l’Angleterre. Les fondateurs souhaitent à terme construire des unités de production des deux côtés de l’Atlantique.  

La moitié des salariés est en situation d’handicap 

La nouvelle unité de production de "Grain de Sail" permettra également de créer de nouveaux emplois à Dunkerque. Dans l’usine déjà existante du petit port breton de Morlaix, une cinquantaine de personnes sont employées. L’entreprise se veut responsable d’un point de vue écologique mais aussi sociale : la moitié des salariés sont en situation d’handicap. "Grain de Sail a déjà pris contact avec des associations du dunkerquois, comme celle des Papillons Blancs", souligne le co-fondateur de l’entreprise.

Pour le moment une visite gratuite à bord du voilier de "Grain de Sail" est possible, quai des Hollandais jusqu'au 12 septembre. Avant de repartir en octobre pour une nouvelle grande traversée de l’Atlantique.