La commune d'Oost-Cappel lance un appel aux dons pour sauver son église, la dernière avant la Belgique

Publié le
Écrit par Corinne Sala

L'église Saint-Nicolas d'Oost-Cappel est fermée au public depuis l'été 2019. L'édifice du 17ème siècle nécessite plus de 120 000 euros de travaux. La commune se mobilise pour trouver des fonds.

"Il faut sauver notre église, la dernière avant la frontière belge !", un appel, presqu’une prière de Stéphanie Porreye, maire sans étiquette d’Oost-Cappel (Nord), petite commune de 473 habitants à 23 kilomètres de Dunkerque et 7 d’Hondschoote. L’église gothique Saint-Nicolas du 17ème siècle est fermée au public depuis l’été 2019 pour des questions de sécurité : de l’humidité dans la toiture, des chutes de plâtre et plus récemment un lustre s’est même décroché du plafond, les morceaux de verre en sol en attestent.

Des travaux estimés à 120000 euros

Une première tranche de travaux, dont une partie de la toiture, a été réalisée en 2017, une autre en 2019 puis faute de financement, les réparations ont été stoppées : "On a pour objectif de finir cette toiture, de mettre les cloches en sécurité car elles risquent de tomber. C’est au minimum un budget de 120000 euros, mais pour une commune comme la nôtre de 473 habitants, c’est énorme", déplore la dynamique première magistrate. A l’intérieur, les murs, les plafonds portent les stigmates du temps. L’orgue rénové par des bénévoles passionnés est protégé par une bâche. Pour préserver ce patrimoine communal, une souscription a donc été lancée, en partenariat avec la Fondation du patrimoine. 

Une trentaine de dons ont rapporté 6500 euros

L'une des missions de la Fondation du patrimoine est d'aider à la valorisation et la restauration du petit patrimoine rural : "La mobilisation à Oost-Cappel est exceptionnelle, c'est pourquoi en plus des dons des particuliers, nous avons proposé d'abonder de 5 000 euros sur les fonds que nous donne l'Etat. Les dons bénéficient également d'une réduction fiscale, et puis l'église au-delà de son aspect cultuel, c'est un symbole du village, c'est pour cela qu'il est important de la sauver", explique Philippe Roumilhac, délégué régional Hauts-de-France pour la Fondation du patrimoine.

1 euro de don au patrimoine = 21 euros de retombées économiques

"Les habitants se mobilisent et j'en suis très heureuse, mais également les commerçants, les entreprises et les associations. Tout le monde est derrière moi pour sauver notre église, notre patrimoine, c'est l'un des enjeux de mon mandat", s'enthousiasme Madame le Maire. Christiane Baillie, Oost-Cappeloise, fait partie des contributeurs : "J'ai mis des pièces de 2 euros dans une cagnotte et quand j'ai eu 100 euros, je suis venue déposer mon chèque à la mairie. Si tout le monde pouvait donner un petit quelque chose, ça serait formidable. C'est dommage de ne plus pouvoir aller à la messe, mon mari est enterré ici, je ne peux plus faire donner de messe pour lui. Et puis, j'ai marié mon fils dans cette église il y a 4 ans, ce lieu me manque".

Chaque donateur aura son nom inscrit sur l'une des tuiles de la toiture. La commune d'Oost-Cappel espère une restauration accomplie en 2024.