• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Quatre Jours de Dunkerque : retour gagnant pour Terpstra ?

Niki Terpstra, le 7 avril 2019 au départ du Tour des Flandres. / © DAVID STOCKMAN / BELGA / AFP
Niki Terpstra, le 7 avril 2019 au départ du Tour des Flandres. / © DAVID STOCKMAN / BELGA / AFP

Le Néerlandais Niki Terpstra (Direct Energie), ancien vainqueur de Paris-Roubaix et du Tour des Flandres, sera la principale tête d'affiche de la 65e édition des Quatre Jours de Dunkerque, qui part de la cité maritime mardi.

Par AFP

Victime d'un traumatisme crânien après une chute sur le "Ronde", la recrue de l'équipe Direct Energie a vécu une campagne de classiques frustrante et sera l'un des favoris de l'épreuve de six jours, qui marque son retour dans le peloton.

 

Il devrait notamment être très à l'aise dans l'étape reine qui se termine samedi au sommet du Mont Cassel et couronne des spécialistes des épreuves pavées. Avec à ses côtés le régional Adrien Petit, il aura également une solide équipe pour l'épauler.


Plateau relevé


Il devra toutefois faire face à une rude concurrence, les trois premiers de l'an dernier étant à nouveau au rendez-vous d'une course qui présentera son plateau le plus dense depuis le début de la décennie.

Le Belge Dimitri Claeys (Cofidis), vainqueur pour une seconde l'an dernier, arrive en manque de repères mais aura ses chances. C'est également le cas de Clément Venturini (AG2R La Mondiale), qui l'a précédé au palmarès. Il faudra aussi suivre les nombreux sprinteurs qui pourront empocher des secondes de bonification sur les étapes de plat.

Le plus attendu d'entre eux sera le Néerlandais Dylan Groenewegen, vainqueur de trois étapes du Tour de France et qui a gagné sur toutes les courses à étapes qu'il a disputées cette saison.

En perte de vitesse mais deuxième du général l'an dernier, l'Allemand André Greipel (Arkea-Samsic) sera l'un de ses principaux concurrents, au même titre que les Français Bryan Coquard (Vital Concept), vainqueur du général en 2016, et Marc Sarreau (Groupama-FDJ), leader de la Coupe de France.


 

Sur le même sujet

Les clefs de Mat Bastard

Les + Lus