Vendée Globe : le Dunkerquois Thomas Ruyant a réussi à réparer son bateau et poursuit la course

Thomas Ruyant répare une voie d'eau dans son habitacle

Victime d'une avarie ce mercredi matin, Thomas Ruyant a finalement réussi à réparer son bateau "Le Souffle Du Nord". Le skipper dunkerquois poursuit donc son tour du monde à la voile sans escale et sans assistance, à la 8e place du classement. (VIDEO)

Par YF

"Thomas Ruyant a travaillé toute la journée d’arrache-pied au colmatage de la voie d’eau survenue suite à l’arrachage du schnorchel (tube permettant le remplissage du ballast NDR) de son ballast bâbord", a communiqué son équipe, ce mercredi, en fin de journée. "Il a pu aveugler le trou laissé béant par la disparition de ce tube et de sa plaque de soutien avec les moyens du bord, fixer une plaque et colmater l’ensemble avec de la mousse expansée".

Victime d'une avarie dans la matinée sur une mer démontée, le skipper dunkerquois est finalement parvenu à jouer les MacGyver pour réparer son voilier et rester en course. Et apparemment, tout a l'air de bien tenir pour l'instant. "Je fais une pointe à 25 nœuds", a expliqué Thomas Ruyant à son équipe par téléphone, vers 17h50. "Je préfère aller vite dans ces conditions de vent qui souffle entre 35 et 40 nœuds. Ma réparation a l’air de tenir. Il n’ y a pas une goutte qui rentre. J’ai flippé ce matin quand cette voie d’eau est arrivée. Cela faisait une colonne d’eau jusqu’au plafond. J’ai tout de suite mis mon bas de ciré dans le trou. Ensuite assez rapidement après avoir empanné, j’ai débuté la réparation. Je suis fatigué, je vais me reposer. Mes mains sont dans un état pitoyable avec la résine."

Le navigateur nordiste - qui dispute son premier Vendée Globe - se trouve actuellement au sud de l'Océan Indien, entre l'Afrique du Sud et l'Australie. Il occupe la 8e place du classement après l'abandon ce mercredi de Sébastien Josse (Edmond de Rotschild), qui occupait la 3e position.

Sur le même sujet

Les + Lus