VIDÉO. Confinement le week-end à Dunkerque : ville-fantôme pour la troisième fois en moins d'un an

Depuis samedi 27 février, l'agglomération de Dunkerque est soumise à un confinement strict le week-end, en plus du couvre-feu. Les plages du littoral, d'ordinaire bondées, sont désertées.

La plage de Dunkerque totalement vide. Ce samedi 27 février, un confinement est de nouveau mis en place dans l'agglomération pour tenter de freiner l'explosion des contaminations.
La plage de Dunkerque totalement vide. Ce samedi 27 février, un confinement est de nouveau mis en place dans l'agglomération pour tenter de freiner l'explosion des contaminations. © Drone Plein la Vue / France 3 Hauts-de-France

Sur la place qui porte son nom, le marin Jean Bart était bien seul... une fois de plus en moins d’un an. L'agglomération de Dunkerque a entamé ce samedi 27 février un nouveau confinement, le troisième depuis mars 2020 et le début de l’épidémie sur notre territoire.

La statue de Jean Bart... bien seule au milieu de la place qui porte son nom.
La statue de Jean Bart... bien seule au milieu de la place qui porte son nom. © Drone Plein la Vue / France 3 Hauts-de-France

En cause, l’explosion du nombre de cas dans le Dunkerquois et la saturation de l'hôpital de la ville, obligeant les autorités à imposer un confinement le week-end en complément du couvre-feu à 18 heures toujours en vigueur le reste de la semaine.

En tout, 57 communes réparties entre la Communauté urbaine de Dunkerque et la communauté de communes des Hauts de Flandre voisine sont concernées par ces nouvelles restrictions.

Malgré les températures printanières enregistrées et le grand soleil présent, les plages de Bray Dunes à Grand-Fort-Philippe étaient quasiment vides ce jour, même si quelques riverains ont profité de l’heure de promenade autorisée pour fouler le sable des étendues du Nord.

VIDEO. Confinement le week-end à Dunkerque : ville-fantôme ©FRANCE 3 HAUTS-DE-FRANCE

Un renforcement drastique des contrôles

Pour faire respecter ce nouveau confinement, les opérations de contrôles ont été renforcées partout dans l’agglomération, à commencer par la digue de Malo-les-Bains d’ordinaire bondée lorsque la météo est aussi clémente.

"L’objectif c’est d’être extrêmement visible, à toute heure et partout pour que le message passe bien : la situation n’est pas normale".

Hervé Tourmente, sous-préfet de Dunkerque

200 policiers et gendarmes sont ainsi déployés, accompagnés de renforts venus de Lille. Des escadrons de gendarmerie mobile sont présents sur les principaux axes routiers et une brigade équestre contrôle les plages. "L’objectif c’est d’être extrêmement visible, à toute heure et partout pour que le message passe bien : la situation n’est pas normale", rappelle Hervé Tourmente, sous-préfet de Dunkerque, qui se félicite d'une "grande responsabilité" des habitants.

VIDEO. Confinement le week-end à Dunkerque : ville-fantôme ©FRANCE 3 HAUTS-DE-FRANCE

La préfecture du Nord nous indique qu'entre 6 heures et 18 heures ce samedi 27 février, 444 contrôles ont été effectués et 42 verbalisations ont été dressées pour non respect du confinement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19