"Écrire des livres pour enfants, c’est beaucoup plus difficile qu'on ne l'imagine" : une autrice jeunesse du Nord nous dit tout

Anne Théréné est autrice jeunesse. À son actif, 26 livres dont certains sont même traduits en anglais. Son dernier ouvrage, "Pue le chat", est sorti en janvier 2024 aux éditions NordAvril. Rencontre avec celle qui parle aux enfants.

Souriante, dynamique, altruiste, voici quelques adjectifs qui définissent la personnalité d’Anne Théréné. Elle qui, dès son plus jeune âge, a su qu'elle voulait travailler avec et pour les enfants, peu importe le domaine.

"Je suis vraiment connectée au monde de l’enfance, surtout les petits, c’est pour cela que j’ai choisi d’être enseignante dans le primaire." Enseignante, directrice d’école, lorsqu’arrive l’heure où la cloche sonne pour la retraite, c’est naturellement avec son vécu, son expérience et son imagination débordante qu’elle devient autrice. Elle écrit depuis des années : "Mon père, qui n’a jamais été publié, écrivait énormément, j’ai un oncle qui peignait, on peut dire que je viens d’une famille d’artistes".

>>> Vous pouvez écouter l'émission en podcast

Beaucoup trop rêveuse

"J’ai fait un atout de mon défaut ! J’ai toujours été rêveuse. À l’école, les matières littéraires étaient celles dans lesquelles cela se passait bien. Ce n’était pas du tout la même chose dans les matières scientifiques, là je rêvais."

À l'âge adulte, le rêve continue. Pour l'anecdote, elle me raconte qu’un jour elle est partie à l’école en enfilant deux chaussures vernies différentes. Anne s’en est rendu compte en arrivant, les talons n’avaient pas la même hauteur !

"Vous savez, rêver, c’est devenu ma force ! J’en arrive à me fatiguer moi-même ! La nuit, je me lève pour écrire, au détour d’une conversation avec mon mari, mes filles, un mot m’interpelle et c’est parti, je commence à imaginer une histoire. Heureusement, ma famille est habituée".

J’aime bien aussi écrire pour les adultes. Là, j’avoue, ça gratte, ce n’est pas du feelgood, je me lâche !

Anne Théréné, autrice

26 livres dont un pour adultes

"Quand on écrit pour les enfants, il faut faire attention à ce que l’on dit. L’écriture est complètement différente. Pour certains, écrire pour les enfants c’est gnangnan, au contraire, c’est bien plus difficile ! Difficile dans le choix des mots, les thématiques, surtout lorsque l’on souhaite véhiculer une autre image que les stéréotypes".

Écrire pour les adultes, cela lui est arrivé une fois : "J’aime bien aussi écrire pour les adultes. Là, j’avoue, ça gratte, ce n’est pas du feelgood, je me lâche !". Pour le moment un seul roman publié (Saisons désamours), mais Anne a chez elle tout un tas de romans qu’elle a écrit et qui ne sont pas encore sortis…

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Marie Sicaud reçoit Anne Théréné autrice jeunesse ©France Télévisions

>>>Voir ou revoir l'émission consacrée à Anne Théréné en cliquant sur l'image

Un langage particulier

"Je parle "l’enfant", comme j’aime à le dire souvent. C’est un vrai langage." Un langage que l’on retrouve dans ses livres, et qu’elle parle lorsqu’elle est dans un salon du livre ou en visite dans une classe. L’échange, le contact avec les enfants, sont une priorité pour elle.

"Je vais où on me demande de venir, j’essaie d’aider l’autre dans la mesure du possible. Parfois, je dois complètement démonter ce que les enfants ont reçu comme consignes. Par exemple, on leur a dit : "Il t’a traité ? Tu traites ! Il t’a frappé ? Tu frappes !". Je leur explique avec leurs mots, que non, ce n’est pas la bonne solution et je leur transmets d’autres pistes pour changer les choses."

Je parle l’enfant, comme j’aime à le dire souvent. C’est un vrai langage !

Anne Théréné, autrice

Celle pour qui les livres étaient des doudous lorsqu’elle était enfant, essaye de les faire réfléchir dès le plus jeune âge.

Le divorce, par exemple, est un sujet qu’elle connaît bien, l’ayant vécu avec ses parents, mais aussi avec certains de ses élèves en tant qu’enseignante. Un sujet qui laisse des traces chez les plus jeunes. Pour preuve, le jour où en tant que directrice d’école, une petite fille lui glisse un mot dans sa poche de manteau : "S’il te plaît, appelle mon papa". C’est pour cela qu’en 2014, Anne a écrit Chez Maman, chez Papa, un ouvrage à destination des tout-petits (3 à 5 ans), où il est question de garde alternée vue par les yeux d’une enfant d’environ 5 ans.

Dans Pue le chat, harcèlement scolaire et précarité

"Cela faisait plusieurs années que je voulais aborder ces sujets graves. Je les avais dans la tête, mais parfois, cela peut mettre des années à sortir". Il a suffi d’une exposition de photos de Roubaisiens au Musée de la Piscine à Roubaix (qui est un endroit qu’elle aime tout particulièrement ! Elle a même écrit un polar qui s'y déroule à destination des 7/10 ans : La statue a disparu, où est la petite châtelaine ? ). Elle déambule parmi les clichés exposés et tombe sur une photo de famille. La légende explique que cette famille vit dans sa voiture. Ce sont des travailleurs pauvres, comme il y en a hélas beaucoup trop dans notre société. C’est comme cela qu’est né Pue le chat.

"J’avais enfin trouvé l’entrée pour aborder ces thèmes de harcèlement et de précarité ! Certains disent que cela n’existe pas, que c’est impossible de vivre ainsi de nos jours et pourtant…". Pue le chat, c’est le surnom donné à Constantin par les enfants de son école, il fait de son mieux pour ne pas sentir mauvais et traîne un lourd secret. Un livre plein de bon sens qui donne de l’espoir par sa fin inattendue.

Des questions bonus...

Quand on rencontre une autrice ou un auteur, on a toujours envie d’en savoir plus sur sa façon d’écrire. Vous l’aurez compris, Anne Théréné déborde d’imagination. Alors, où écrit-elle ? "Partout ! Je n’ai pas de pièce ni de bureau dédié à l’écriture. Je peux même écrire en marchant parfois. Bien sûr, j’ai quelques grigris, j’aime écrire avec un feutre un peu épais, longtemps j’ai écrit sur des petits carnets…". Peu importe ce qui se passe autour d’elle, elle est vraiment dans sa bulle.

L’objectif des livres pour enfants ? "Les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain, ils peuvent changer les choses, s’ouvrir aux autres, ils ont une empathie naturelle, une ouverture d’esprit…".

Tout est inspiration pour moi ! Un mot, une conversation, une impression, une rencontre… J’emmagasine tout ! C’est peut-être dû au fait que j’aime les gens.

Anne Théréné, autrice

La promotion des livres, les salons, ce n’est pas trop compliqué ? "J’aime énormément aller à la rencontre du public ! Certains sont surpris parce que j’ai une excellente mémoire photographique. Je leur dis : « Oh, mais nous nous sommes déjà vus, sur tel ou tel salon du livre ». Cela les interpelle ! On peut dire que je suis un peu une globe-trotteuse du livre car je n’hésite pas à me déplacer. " (Rires).

Un mari rencontré sur les bancs du lycée, un vrai scientifique mais qui a de suite cru en elle et plus fort qu’elle, l’une de ses filles matheuse également, tandis que l’autre est plus littéraire comme sa maman...  La relève est peut-être assurée avec l’aîné de ses cinq petits-enfants. "Il veut écrire comme Mamie, il me vend ses livres, qui sont deux feuilles agrafées, parfois au prix fort ", précise-t-elle en riant.

Et d'où vient son inspiration ? "Alors là, je pense que le jour où je le saurai, la source va se tarir ! Tout est inspiration pour moi ! Un mot, une conversation, une impression, une rencontre… J’emmagasine tout ! C’est peut-être dû au fait que j’aime les gens (même si je peux parfois préférer la compagnie de certains enfants à celle de certains adultes)".

Beaucoup d’amour, de tendresse, mais aussi d’humour dans chacun de ses livres ! Et comme les grandes vacances approchent, si vos enfants vous demandent ce que fait la maîtresse pendant ce temps-là, répondez-leur avec le livre Que fait la maîtresse pendant les vacances d’Anne Théréné.

Pour retrouver toute l'actualité d'Anne Théréné sur les réseaux, cliquez ici

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité