Football: Amandine Henry critique le managérat de Corinne Diacre. La crise est déclarée dans l'équipe de France féminine

Dimanche dans le Canal Football Club, la Lilloise Amandine Henry a sévérement critiqué la sélectionneuse de l'équipe de France Corinne Diacre. C'est un nouvel épisode dans une crise ouverte depuis la Coupe du Monde féminine entre les joueuses et la coach, au managérat fortement contesté.
Amandine Henry, avant la finale de la Coupe de France face au LOSC à Châteauroux
Amandine Henry, avant la finale de la Coupe de France face au LOSC à Châteauroux © Sergio Rosenstrauch/ FTV
On connaissait le malaise entre ces deux femmes du Nord (Corinne Diacre est native de Croix et Amandine Henry de Lille). Mais on ne s'attendait pas à une telle sortie de la capitaine de l'équipe de France, habituellement modérée dans ses propos. Les termes employés sont clairs et les propos sincères. Dans cet entretien accordé à Canal+, la Lilloise, qui évolue à l'Olympique lyonnais, a fait des révélations sur ses relations avec la Crucienne Corinne Diacre et le malaise au sein de l'équipe de France féminine. Un entretien dans laquelle elle a laissé poindre son émotion.
Amandine Henry révèle ainsi comment elle a appris sa non-sélection pour le dernier rassemblement des Bleues." Quand elle m’a appelé… l’appel a duré 14, 15 secondes. Ce coup de fil-là m’a choquée. La coach m’a dit : « tu sais que la liste sort demain et tu n’y seras pas par rapport à tes performances actuelles. » Je dis : « Ok, bon match, au revoir. »
Pourtant, on croyait les deux Nordistes proches. Elles étaient toujours côte-à-côte dans les conférences de presse d'avant-match, puisque Corinne Diacre l'avait intronisé capitaine, à la place de son équipière lyonnaise Wendy Renard. Un premier conflit de personnes  pour la sélectionneuse de l'équipe de France.

Un management autoritaire

Cette brutale mise à l'écart constitue l'aboutissement d'une crise dont l'origine remonte à la Coupe du Monde féminine organisée en France en juin 2019. Les Françaises avaient été éliminées avec les honneurs en 1/4 de finale par les Américaines (1-2), futures championnes du Monde. Pourtant...
"Sportivement, je n'ai pas vécu à 100% l'épanouissement. Humainement, je voyais des filles pleurer dans leur chambre et ça m'est arrivé aussi, car j'avais envie de vivre ce Mondial mais c'était un chaos total. C'était l'atmosphère, le management, l'ambiance générale...", rapporte ainsi l'ex joueuse de Lambersart et Hénin-Beaumont.
Depuis, le malaise s'est amplifié et des cadres de l'équipe de France comme Eugénie Le Sommer, Wendy Renard et Sarah Bouhaddi n'ont pas hésité à critiquer ouvertement les méthodes et les relations délétères avec Corinne Diacre.
Noël Le Graët devra arbitrer entre Corinne Diacre et Amandine Henry
Noël Le Graët devra arbitrer entre Corinne Diacre et Amandine Henry © Franck Fife/ AFP
Les joueuses lyonnaises sont montées au créneau dans cette crise qui affecte toute la sélection tricolore.  " Je sais que certaines filles n'osent pas parler, parce qu'il y a de la crainte. Des jeunes n'osent pas parler, elles passent à travers toi. Je les comprends. C'est maintenant, pas dans trois ans qu'il faut régler la situation. Il faut qu'on mette tout à plat (...) La France se doit de gagner un titre, surtout avec les qualités que l'on a. C'est une génération en or, il faut aller au bout. J'en ai marre de ça. Tu restes là, tu fais l'autruche, peut-être que ça me met en danger, si ça peut aider l'équipe de France, je le fais."

L'avertissement de Noël Le Graët

Noël Le Graët a beaucoup de mal à gérer cette situation explosive. Le président de la Fédération française de football avait reconduit Corinne Diacre dans ses fonctions malgré l'échec de la Coupe du Monde.
Dans un entretien accordé à l'Equipe, le patron du football français adresse un avertissement à Corinne Diacre, quand il déclare:«  Les Lyonnaises forment la meilleure équipe de France et d’assez loin. Elles sont championnes d’Europe et méritent d’être sélectionnées. Après, la sélectionneuse, dans un certain contexte, fait ses choix. Mais elle se doit de faire jouer la meilleure équipe possible (...) Être en conflit avec les meilleures joueuses de France, ce n’est pas durable ».
Au passage, il distribue aussi un carton jaune à Amandine Henry, lorsqu'il conclue:" Les joueuses devraient garder un droit de réserve par rapport à la Fédération. »
Noël Le Graët doit maintenant rencontrer Corinne Diacre et les joueuses avant le match contre l'Autriche le 27 novembre. 
L'annonce de la sélection pour France-Autriche et France-Kazakhstan, ce jeudi 19 novembre, sera très attendue. Mais Corinne Diacre le fera... en visioconférence.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport polémique