En hommage au lieutenant-colonel Beltrame, des Nordistes déposent des fleurs devant les gendarmeries

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. Landaz

Vendredi soir, les gendarmes de La Bassée ont trouvé des fleurs devant la brigade, déposées par des anonymes en hommage au lieutenant-colonel Beltrame, mort ce samedi 24 mars après avoir pris la place d'une otage à Trèbes, dans l'Aude, la veille. 

Son héroïsme a touché la France entière et le Nord, malgré la distance, ne fait exception. Vendredi dans la soirée, des anonymes de La Bassée ont rendu hommage au lieutenant-colonel Beltrame, qui a succombé à ses blessures dans la nuit de vendredi à samedi après s'être proposé comme otage volontaire pour obtenir la libération d'une femme retenue dans le Super U de Trèbes. 



Des Nordistes ont déposé un bouquet de roses blanches devant la gendarmerie de La Bassée. Accompagné de ce simple mot : merci. "C'est mon collègue qui les a vues en fermant la brigade hier soir", explique un gendarme de La Bassée joint par téléphone. 

Drapeaux en berne dans les gendarmeries

Á Hallennes-Lez-Haubourdin, une rose blanche a également été accrochée à la grille de la gendarmerie. 


Un geste qui signifie beaucoup pour ces hommes. "Ça fait du bien. Ça fait quatre ans que je travaille ici et ça n'était jamais arrivé. On était étonnés, surtout que l'Aude, c'est loin", poursuit le même agent de La Bassée. Mais il ne se fait pas d'illusions. "C'est comme après Charlie... Mais dans deux semaines, on va redevenir les méchants pour certaines personnes...", ajoute-t-il. 

Ce matin, les drapeaux étaient en berne dans les gendarmeries de toute la France. Un hommage pourrait être rendu à Paris au lieutenant-colonel Beltrame : Anne Hidalgo a indiqué être en train d'y réfléchir.