• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lille : un jogging en mémoire d'Alexia, retrouvée morte en Haute-Saône

Sur la Grand Place de Lille ce samedi. / © Flavien Bellouti / France 3 Nord Pas-de-Calais
Sur la Grand Place de Lille ce samedi. / © Flavien Bellouti / France 3 Nord Pas-de-Calais

Un rassemblement était organisé ce samedi sur la Grand Place de Lille. Une vingtaine de coureurs se sont rassemblés pour rendre hommage à Alexia Daval, jeune femme de 29 ans, dont le corps a été découvert calciné dans un bois de Haute-Saône après un jogging.

Par M. F. avec Laura Lévy

Alexia Daval, 29 ans, employée de banque, a disparu samedi dernier pendant son footing peu après avoir quitté son domicile en Haute-Saône. Son corps a été retrouvé lundi, calciné, dissimulé sous des branchages, à plusieurs kilomètres du parcours que la jeune femme empruntait pour courir.

Plusieurs joggings étaient organisés en France ce samedi pour rendre hommage à la jeune femme. À Paris, Besançon, Dijon, mais aussi à Lille.

Lille : un jogging en mémoire d'Alexia, retrouvée morte en Haute-Saône
Un rassemblement était organisé ce samedi sur la Grand Place de Lille. Une vingtaine de coureurs se sont rassemblés pour rendre hommage à Alexia Daval, jeune femme de 29 ans, dont le corps a été découvert calciné dans un bois de Haute-Saône après un jogging. - France 3 Nord Pas-de-Calais - Laura Lévy, Flavien Bellouti, Robin Mompach, Sophie Naumovitz
Ils étaient une vingtaine ce samedi après-midi à s'être retrouvés sur la Grand Place de Lille avant de partir dans un parcours autour de la Citadelle. Courir pour se souvenir d'Alexia Daval, bien sûr, mais aussi des autres. 7 joggeuses ont été tuées en 10 ans en France

Les coureurs de Lille avaient forcément une pensée pour Natacha Mougel. En 2010, la Nordiste est assassinée dans les mêmes circonstances, alors qu'elle fait son jogging à Marcq-en-Baroeul.

"J'ai le même prénom, et quand elle est décédée j'avais le même âge", confie une des participants au rassemblement. "Depuis ce temps là, je ne veux plus courir toute seule. J'ai pris une licence en club pour pouvoir courir en groupe et ne plus être aussi isolée."

Dans le village où le corps calciné de la jeune femme a été découvert, sa mère a tenu à remercier tous ces coureurs d'un jour, rassemblés partout en France. À Paris, 300 personnes ont répondu à l'appel des réseaux sociaux. Ils étaient moins nombreux à Lille. Mais l'important, aujourd'hui, c'était de courir ensemble.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus