À 17 ans, il décroche son doctorat à l'Université de Lille

Hugo Sbai photographié pendant sa soutenance, le 20 avril. / © Samuel Pruvost
Hugo Sbai photographié pendant sa soutenance, le 20 avril. / © Samuel Pruvost

Hugo Sbai a préparé sa thèse en à peine plus d'un an !

Par Quentin Vasseur

Fraîchement majeur, il a déjà deux masters et un doctorat en poche. Le jeune Hugo Sbai a un parcours hors-norme : le 20 avril dernier, peu avant son 18e anniversaire, il est devenu le plus jeune docteur de l'Université de Lille.

Son doctorat, intitulé "Système de vidéosurveillance intelligent et adaptatif, dans un environnement de type FOG/CLOUD", il l'a préparé en seulement treize mois, alors qu'une thèse demande normalement trois ans de préparation. "Ça s'est fait a posteriori" explique Hugo Sbai, modeste. "Une fois que j'ai fait le travail, l'université a considéré que c'était suffisant.


Bac à 12 ans


Originaire de l'Essonne, Hugo a obtenu le baccalauréat scientifique- mention très bien - à 12 ans. "J'ai surtout eu beaucoup de chance" assure-t-il, et surtout "des personnes qui m'ont aidé à toutes les étapes." À commencer par ses deux tantes, docteures en biologie, qui "m'ont aidé à synthétiser les programmes". 

Alors qu'il démarre une licence, puis un master en informatique à l'école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse, il suit en parallèle une formation via le Centre audiovisuel d'études juridiques pour décrocher un master en droit. "Ma sœur a fait le même parcours" confie le jeune homme. "Quand on est à deux, c'est plus facile."



J'ai été traité comme tout le monde


Malgré son jeune âge, Hugo ne s'est jamais senti favorisé ni discriminé. À l'université,  "j'ai été traité comme tout le monde".

Le docteur a démarré une nouvelle formation, cette fois à l'université d'Oxford, toujours dans le domaine de la cybersécurité. Quant à l'avenir, rien n'est encore décidé. Enseignement ? Industrie ? "Je ne me ferme aucune porte."

Reconnaissant envers ceux qui l'ont aidé, Hugo Sbai a aussi tenu à remercier ses deux tantes Florence et Myrian, sa sœur Marion, son professeur encadrant à Lille 1 Samy Meftami, ainsi que Mathieu, Adam, Karim, Nathalie et Djamel.
 

Sur le même sujet

Les + Lus