Philippe Moreau raconte "Pourquoi, comment ?", le nouvel album des Mauvaises Langues

Tout en douceur et un brin contemplatif, le chanteur des Mauvaises Langues Philippe Moreau présente leur nouvel album dans Vous êtes Formidables.
 
Les Mauvaises Langues
Les Mauvaises Langues © Christophe Kwiatkowski
Depuis 20 ans, la guitare à la main et la poésie dans la voix, les quatre musiciens des Mauvaises Langues chantent les rues de Lille et parcourent le monde. 

Au micro, c’est Philippe Moreau. Hervé Poinas est à la basse et Bertrand Denèle aux guitares. Laurent Combe, le nouveau batteur, joue des baguettes depuis deux ans dans le groupe. Deux ans durant lesquels le groupe a peaufiné ses notes pour créer un nouvel opus, "Pourquoi, comment ?".

Un septième album tout en douceur, en atteste le morceau "Passager, Passagère". Une chanson qui parle de l’amour et du couple : " Ça veut dire quand on est avec quelqu’un, on est passager de la vie de l’autre", glisse Philippe Moreau. 
 
Philippe Moreau : "Ça veut dire quand on est avec quelqu’un, on est passager de la vie de l’autre."

Quelle que soit la profondeur des mers, des lacs gelés toujours nous referons surface. Sur chaque rivage, je t'abriterai de l'orage. Paroles de "Passager, passagère".

Le clip "Passager, passagère" des Mauvaises Langues

En 1998, les quatre compères d’alors mélangent les genres, écrivent des textes et enchaînent les concerts. La scène les accueille à bras ouverts et le public les redemande. De toute cette magie, Les Mauvaises Langues sortent un premier album 250.000 heures de vol et des bricole, puis les voilà lancés. "Les Mauvaises Langues, c’est une aventure de copains avec quatre musicalités différentes et une envie commune, celle de mettre nos textes et nos mélodies en avant", nous explique le chanteur.
 
Le septième album des Mauvaises Langues "Pourquoi, comment ?"
Le septième album des Mauvaises Langues "Pourquoi, comment ?" © France 3 Hauts-de-France

Parmi les 12 titres de "Pourquoi, comment ?", il y a des chansons qui, parfois, dénoncent l’état du monde comme dans Puisqu’on a fait des mômes où les musiciens expriment qu'ils ont "un peu mal à la terre et mal à leur espérance". Il y a aussi d'autres chansons qui sont d’ici et dévoilent la douceur d’une vie du Nord : "Il y a un peu de nostalgie. J’étais étudiant lillois et j'ai un lien de cœur avec cette ville. Il fallait qu’un jour, on l’exprime dans une chanson, forcément", raconte Philippe Moreau à propos du titre Les rues de Lille.

Moi, je suis né ici et toi, tu l’as choisi ... et du boulevard jusqu’au Sébasto, nous traînions nos guitares, nos espoirs. Dans les rues de Lille… Les rues de ma ville, paroles de la chanson Les rues de Lille.


Les petites anecdotes de Philippe Moreau

Gourmand, philosophe, marcheur et zen avec la musique... 
 
Philippe Moreau : " Je conseille à tout le monde de pratiquer un instrument parce que si on n’a pas le moral, ça canalise pas mal de chose."

Je conseille à tout le monde de pratiquer un instrument parce que si on n’a pas le moral, ça canalise pas mal de chose.


Pour voir Les Mauvaises Langues sur scène

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture