Covid-19 : avec le rétablissement des jauges dans les lieux ouverts et fermés, premières annulations d'événements dans les Hauts-de-France

Publié le
Écrit par Martin Vanlaton
Image d'illustration d'un concert.
Image d'illustration d'un concert. © PAUL ELLIS / AFP

Suite au nouveau tour de vis annoncé par le gouvernement, les premiers événements du mois de janvier rassemblant du monde sont annulés dans la région. Pour d’autres, c’est l’incertitude.

2 000 personnes maximum en intérieur, et 5 000 en extérieur, dès le 3 janvier 2022 et pour trois semaines minimum. C’est l’une des annonces de l’exécutif pour tenter de freiner l’explosion des contaminations au variant Omicron.

Dans la région, les premiers concerts ont été annulés, comme au zénith de Lille ou d’Amiens. Concernant les matchs dans les stades de foot, la jauge de 5 000 personnes maximum passe mal. D’autres événements sont quant à eux dans l’expectative… avec en point d’orgue l’incertitude entourant l’Enduropale du Touquet, prévu durant le dernier week-end du mois de janvier.

Premières annulations de concerts dans la région

Pour les salles de concert, c’est la double peine : seuls les concerts assis sont autorisés et la jauge est limitée à 2 000 personnes… Prévus le 20 janvier au Zénith de Lille et le 21 janvier au Zénith d’Amiens, les deux concerts du rappeur Orelsan sont tout bonnement annulés.

Une annonce faite par le directeur général de Live Nation France ce mardi matin sur RMC. "Les jauges debout venaient à peine d’être rétablies. Et là on se retrouve avec des jauges debout et des restrictions en places assises. Il faut qu’on se réorganise. On ne peut pas rembourser la moitié d’une salle, c’est discriminatoire. Qui allez-vous rembourser et pourquoi ? On va être obligé d’annuler purement et simplement ces dates parce qu’on ne pourra pas les maintenir", a annoncé à contre-cœur Angelo Gopée.

"C’est bien sûr très relou, mais pas dramatique", a écrit Orelsan dans un message adressé à ses fans. La date à Amiens est décalée au 25 avril. Quant aux Lillois, ils devront patienter jusqu’au 29 mai.

Pour l’heure, les autres concerts prévus au mois de janvier dans les deux Zénith de la région ne sont pas annulés. Mais des décisions devraient être prises dans les prochains jours.

Les stades de football vidés de leurs supporters

Pour les deux équipes nordistes toujours en lice en Coupe de France, on peut dire que c’est la faute à pas de chance. Lens reçoit Lille en 16es de finale mardi 4 janvier à 21h10 au stade Bollaert-Delelis. Soit au lendemain de l’entrée en vigueur des nouvelles restrictions concernant les rassemblements en extérieur. 5 000 personnes maximum autorisées dans les stades… alors que l’enceinte des Sangs et Or peut accueillir jusqu’à 38 000 spectateurs en temps normal. Les supporters des Dogues étant privés de déplacement, ce sont les Sangs et Or qui ont tapé du poing sur la table.

Le club artésien a donc officiellement demandé à la Fédération Française de Football de reprogrammer le match dimanche 2 janvier, comme 6 des 8 autres rencontres de cette manche de la Coupe de France. Histoire d’équité pour le club Sang et Or, idée rejetée par le LOSC via la voix de son président, Olivier Létang. « Nous avons prévu et organisé, la préparation et le retour des joueurs et du staff pour un match le 4 janvier, tel que cela a été initialement prévu et programmé », a-t-il indiqué à nos confrères de l’Equipe. 

Au-delà de cette rencontre, les 20ème, 21ème et 22ème journées de Ligue 1 sont impactées par la jauge. Lors de ces trois dates, le LOSC reçoit Lorient au stade Pierre Mauroy le 8 janvier. Quant aux Sangs et Or, ils reçoivent Rennes et Marseille les 8 et 22 janvier à Bollaert.

Quid des grands événements prévus après les 3 semaines de restriction ?

Au-delà des premiers grands événements de ce début du mois de janvier, certains commencent même à déchanter pour la suite. À l’instar du festival de bande-dessinée d’Angoulême, qui devait se tenir du 27 au 30 janvier mais qui va être reporté. Le même week-end où doit se tenir l’édition 2022 de l’Enduropale du Touquet. 

D’ordinaire, 300 000 personnes se réunissent tout au long du week-end pour assister aux différentes courses de moto sur sable. Alors difficile d’imaginer la tenue de l’événement si la jauge de 5 000 personnes est maintenue… mais Daniel Fasquelle, maire de la station balnéaire, ne veut pas mettre la charrue avant les boeufs. "Je n’ai pour l’heure pas les éléments en ma possession pour prendre une décision", rappelle-t-il. 

Le premier édile du Touquet rappelle qu’un conseil de défense sanitaire va se tenir le 5 janvier prochain. "Je prendrai la parole juste après", assure-t-il. L’évolution des hospitalisations et la connaissance du nouveau variant seront les clés selon lui pour évaluer la situation en temps voulu.

Mi-décembre déjà, un plan B avait été évoqué : décaler l’Enduropale à la fin du mois de février pour éviter une annulation pure et simple de la course.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.