Des enseignants organisent un "Tour de France des écoles" pour réclamer une amélioration de leurs conditions de travail

Pour demander au gouvernement de revoir leur Pacte enseignant et de créer "une école plus égalitaire", les membres du syndicat FSU-SNUipp du Nord lancent un Tour de France des écoles. Un itinéraire en douze étapes réalisé à vélo entre le 13 et le 29 mai 2024, pour créer un cahier des solutions à leurs revendications. Une soirée de financement est organisée ce mardi 16 avril.

Alors que les enseignants se mobilisent toujours contre les groupes de niveaux et la réforme du choc des savoirs, un syndicat nordiste organise une "Grève party", une soirée dont les bénéfices permettront de mener un projet solidaire, sportif et social.

Comme ils l'avaient déjà mené avec leur opération Paris-Roubaix en 2022, les représentants du FSU-SNUipp du Nord souhaitent organiser un Tour de France des écoles en mai prochain. Un voyage à vélo à travers l'Hexagone pour porter l'attention sur leurs revendications, qui visent à rendre l'école plus égalitaire et à améliorer les conditions de travail du personnel enseignant.

► À lire aussi : Éducation : des profs remplaçants font un "Roubaix-Paris" pour réclamer des postes

12 étapes pour 12 revendications

L'idée est simple : le tour de France débutera le 13 mai prochain et s'étendra sur douze étapes, autant que le nombre de revendications que porte le syndicat. Pendant trois semaines, des duos d'enseignants nordistes accompagnés d'un peloton (inscription possible via ce formulaire), se relaieront à travers les différentes sections du FSU-SNUipp.

Chaque soir vers 17 heures, une fois arrivés dans une ville étape, les cyclistes réaliseront un point presse avec des experts et des membres de l'éducation nationale, afin d'aborder l'un des axes de leurs doléances. Parmi elles : l'inclusion scolaire, la direction d'école, la rémunération, la formation des enseignants et la formation continue, l'uniforme, les manuels scolaires ou encore la place du privé dans les départements.

À l'issue de ces conférences de presse, on notera les solutions imaginées sur la thématique travaillée pour les donner au gouvernement.

Pauline Mahé, membre de la FSU-SNUipp 59

Des soirées de conversations et d'échanges qui permettront de créer un cahier des solutions, "une dynamique positive et innovante" pour changer le regard porté sur les mobilisations enseignantes. "Quand on pense à l'Education Nationale, on a toujours l'image d'enseignants qui se plaignent et qui font grève. Avec ce projet on avait envie de donner une image positive de nos actions, qui sont souvent mal perçues ", explique Pauline Mahé, enseignante du premier degré à Lille et membre de la FSU-SNUipp 59. "À l'issue de ces conférences de presse, on notera les solutions imaginées sur la thématique travaillée pour les donner au gouvernement."

Une soirée de levée de fonds

Pour préparer ce périple, le syndicat enseignant doit avant tout lever des fonds, qui serviront à financer le matériel et à prévoir la logistique du projet. Une "Grève party" est organisée en ce sens ce mardi 16 avril 2024 à la Bourse du travail de Lille-Fives, à partir 18h30 et jusqu'à 23 heures.

En plus d'une buvette, de jeux flamands et d'un service de petite restauration, trois concerts y seront donnés bénévolement par trois groupes régionaux : The Foggy dudes, Aux P'tits Oignons et Dudin Le Groupe.

Dates du passage du Tour de France syndical en région

  • Le Nord le 13 mai, avec un départ prévu sur la Grand'Place de Roubaix
  • La Marne le 14 mai avec une étape à Raismes
  • Les Vosges le 15 mai
  • Le Haut-Rhin le 16 mai
  • L'Ain le 17 mai
  • La Drôme le 21 mai
  • Le Vaucluse le 22 mai
  • Les Bouches-du-Rhône le 23 mai
  • Le Lot le 24 mai
  • Le Morbihan le 27 mai
  • L'Ille-et-Villaine le 28 mai
  • Sprint final à Paris prévu le 29 mai