Deux immeubles évacués après l'apparition de fissures près de la gare Lille Flandres

Une dizaine de logements et deux restaurants ont été évacués par les pompiers dans une rue près de la gare Lille Flandres ce dimanche 2 avril dans la soirée. Une locataire avait constaté l'apparition de fissures.

Une nouvelle évacuation préventive a été décidée ce dimanche 2 avril par le service d'astreinte bâtimentaire de la Ville aux 8 et 10 rue du Lombard, près de la gare Lille Flandres.

Les pompiers ont été appelés alors qu'une locataire du 10 rue du Lombard avait constaté l'apparition de fissures dans l'immeuble, indique le service communication de la Ville. L'évacuation a été jugée nécessaire alors qu'un "un étai situé en cave" au 8 rue du Lombard était tombé.

Les deux immeubles du 8 et du 10 rue du Lombard ont été évacués. Cela représente 10 logements et le restaurant Habesha, situé au 8 de cette rue. Tous les locataires ont été relogés. Neuf personnes sont concernées par cette évacuation. Le restaurant Le Nil situé au coin de la rue du Lombard et de la rue du Vieux-Faubourg a, lui aussi, été rendu inaccessible.

Ce lundi 3 avril, le service communal hygiène et santé (SCHS) doit réaliser une visite pour "contrôler les désordres éventuels des immeubles concernés"

Où en sont les autres immeubles évacués ?

Depuis l'effondrement de deux immeubles rue Pierre-Mauroy le 12 novembre dernier, les alertes sont plus nombreuses lorsque des fissures sont constatées par les habitants des immeubles lillois. De son côté, la mairie a aussi lancé une série d'expertises. Concernant les autres évacuations qui ont eu lieu ces derniers mois, la situation s'est améliorée.

La boutique de vêtements Suncoo située au 51 rue de la Clef a pu rouvrir ses portes. Toutefois, l'accès aux logements de l'immeuble et au vestiaire du personnel situé sous l'escalier restent interdits. Le 27 janvier dernier, cet immeuble avait été évacué suite à un "risque certain" d'effondrement décelé par les experts.

Non loin de là, aux 44, 46 et 48 rue de la Monnaie, la procédure de mise en sécurité d'urgence est terminée. Les propriétaires vont pouvoir poursuivre les travaux nécessaires dans un cadre de mise en sécurité "ordinaire".

Les occupants de ces trois immeubles ont dû quitter les lieux précipitamment fin novembre après la constatation de fissures. France 3 Hauts-de-France s'était rendu sur place pour recueillir les témoignages des habitants évacués. Un ancien locataire assurait alors avoir alerté les autorités sur l'insalubrité de l'immeuble situé au numéro 48 dès 2020.

Toujours dans le Vieux-Lille, au 123 rue Saint-André, après une évacuation préventive des occupants de l'immeuble à la mi-mars, une visite du SCHS a permis de lever les doutes sur les risques encourus dans ce bâtiment. "Aucun problème bâtimentaire n'est détecté, les désordres évoqués étant liés à une fuite de sanitaires et ne présentent aucun danger", indique la mairie.

Enfin, l'immeuble évacué au 110 rue Nationale a pu être regagné par les occupants des 4 logements et par l'agence MAAF. "Les fissuromètres ont été posés en début de semaine et un sondage complémentaire a été effectué pour vérifier les appuis de la poutre centrale", précise la ville de Lille.

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité