Fillette de 9 ans agressée à La Madeleine : un adolescent doit comparaitre devant le tribunal pour enfant de Lille

Environ 24 heures après le passage à tabac d'une enfant de 9 ans dans un citysquare de la métropole de Lille, son potentiel agresseur, un adolescent de 14 ans, s'est présenté de lui-même au commissariat, ce vendredi 12 avril 2024. Il comparaitra devant le tribunal pour enfant de Lille le 11 juin prochain et doit se soumettre à un traitement médical en attendant.

Trois jours après l'agression d'une petite fille de 9 ans à La Madeleine, commune de la métropole de Lille, on en sait plus sur les suites de l'affaire.

L'adolescent de 14 ans qui s'en serait pris à elle s'est présenté de lui-même au commissariat accompagné de sa mère le 12 avril 2024, soit le lendemain de l'altercation. Selon la procureure de Lille, Carole Etienne, le mis en cause a été placé en garde à vue, laquelle a été prolongée ce samedi soir.

Le Parquet fait savoir ce lundi que le jeune homme sera convoqué devant le tribunal pour enfant de Lille le 11 juin 2024. Dans l’attente de sa comparution, "il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre au Square Pastour de La Madeleine, interdiction d’entrer en contact avec la victime et obligation de se soumettre à un traitement médical ou de soins assorti d’une mesure éducative judiciaire provisoire."

Une enquête pour violences sur mineur

Pour rappel, jeudi dernier, un adolescent avait pris à partie une fille de 9 ans qui jouait au football avec deux amis dans le citystade du square Charles Pastour. Le jeune homme l'a frappée au visage plusieurs fois, avant qu'elle ne tombe. Il a alors continué à lui asséner des coups dans la tête, avant qu'elle ne perde connaissance. L'adolescent, extérieur au quartier, a alors pris la fuite.

► À lire aussi : Fillette de 9 ans agressée par un adolescent à La Madeleine : la victime est désormais hors de danger

La fillette a été transportée dans un état critique au centre hospitalier de Lille. Son état s'est stabilisé vendredi, mais elle reste grièvement blessée. En parallèle, une enquête a aussitôt été ouverte pour "violences sur mineur de moins de 15 ans avec ITT (Incapacité totale de travail) supérieure à 8 jours".

Bien que l'adolescent se soit finalement rendu, les forces de l'ordre avaient pu identifier son visage au préalable grâce aux caméras de surveillance placées aux abords du citysquare. Il s'agissait donc d'une question de temps avant que le mis en cause ne soit retrouvé.La victime, dont l’état est stabilisé, a été entendue pour circonscrire précisément les circonstances dans lesquelles se sont déroulés les faits