Lille-Hardelot, une "belle fête du vélo" qui affiche déjà complet

La rando-cyclo Lille-Hardelot revient le 11 juin 2023. Après le décès de son organisateur emblématique Philippe Crépel, l'événement cycliste populaire qui relie Lille à Hardelot aurait pu tomber dans l'oubli. Ce serait sans compter sur "Les Amis de Lille-Hardelot" qui ont repris le flambeau pour une belle édition 2023, qui affiche déjà complet !

Dominique Persyn n'a pas raté un seul Lille-Hardelot depuis que la célèbre rando-cyclo a été relancée en 2012. "Toujours à vélo bien sûr et toutes terminées !", s'amuse-t-il à préciser, comme si on pouvait en douter.

Aujourd'hui coordinateur de cette grande balade (pas moins de 157 km !), il raconte à France 3 comment l'organisation de l'édition 2023 se déroule pour le 11 juin prochain.

Cette randonnée à vélo qui relie les villes de Lille à Hardelot-Plage a lieu chaque année depuis 2012 (sauf en période de crise sanitaire). C'est une belle randonnée qui parcourt les paysages du Nord et du Pas-de-Calais sur routes ouvertes. "Il faut donc respecter le code de la route", prévient Dominique Persyn.

En février dernier, le Lille-Hardelot a perdu sa figure tutélaire. Philippe Crépel, célèbre homme du cylisme dans la région, est décédé à l'âge de 78 ans le 12 février dernier. C'est à lui que l'on doit la renaissance du Lille-Hardelot en 2012

À l'annonce de la triste nouvelle, qui suivait celle du décès de Marc Crépel, fils de Philippe et son bras-droit dans l'organisation, six semaines plus tôt, un moment de flottement a parcouru "Les Amis de Lille-Hardelot". C'est le nom de l'équipe de passionnés bénévoles qui entourait Philippe Crépel dans l'organisation.

Certains, "effondrés par la peine", se disaient "on n'y arrivera pas, si c'est pour faire moins bien que ce que faisait Philippe, ce n'est pas la peine", retrace Dominique Persyn. Puis, très rapidement, ils reçoivent des encouragements, de la part des élus municipaux et régionaux et de leurs sponsors, les enjoignant à reprendre le flambeau.

Il fallait qu'on retrouve toutes les énergies pour perpétuer cette merveilleuse épreuve.

Dominique Persyn, coordinateur du Lille-Hardelot

Pas plus de 5 000 participants cette année

Pour reprendre les rênes, Les Amis de Lille-Hardelot se sont remontés les manches. "Il fallait qu'on essaie de recalibrer les choses, explique Dominique Persyn, notamment au niveau du nombre de participants pour se donner les moyens de faire un Lille-Hardelot cette année."

En effet, pour la première fois, le nombre d'inscriptions a été limitée à 5 000. Ce nombre ayant été atteint, les inscriptions sont désormais closes. Auparavant, les inscriptions restaient ouvertes jusqu'à la semaine précédent l'événement, entraînant des difficultés logistiques.

"Philippe Crépel nous avait prévenus que ça devenait lourd à gérer, indique Dominique Persyn. En 2022, on a eu 8 500 participants et les derniers sont arrivés devant des tables de ravitaillement vides. On ne voulait pas que ça se reproduise."

En outre, il est plus simple d'assurer la sécurité de tous quand on est 5 000 que quand on est 8 500. "Il y avait des pelotons avec des niveaux un peu trop mélangés, détaille Dominique Persyn, ça aussi, c'était compliqué à gérer. On a donc choisi de limiter pour le faire dans la sérénité et la sécurité." 

On va pouvoir servir les participants au mieux en ayant mieux anticipé. 

Dominique Persyn

S'il n'y aura pas d'hommage "protocolaire" à Philippe Crépel durant la randonnée, - "ce n'était pas dans sa volonté" - Dominique assure qu'il "sera présent dans nos pensées". "Un certain nombre de choses seront faites, mais je préfère que les randonneurs le découvrent ce jour-là", développe-t-il.

"La seule compétition, c'est celle envers soi-même"

Le coordinateur de Lille-Hardelot espère que "les gens prendront autant de plaisir qu'ils en ont eu jusqu'à présent". "Et pour ceux qui vont découvrir : qu'ils prennent un merveilleux plaisir à traverser tous ces paysages", complète-t-il.

J'espère que ce sera une belle fête du vélo et de tous ceux qui aiment le vélo parce qu'on y a mis beaucoup d'énergie et beaucoup de cœur. 

Dominique Persyn

Parce que Lille-Hardelot n'est pas une compétition, il tient à le rappeler : 

C'est une histoire d'amitié, de camaraderie et beaucoup d'envie. C'est vraiment la belle randonnée qui traverse une partie du Nord et une grande partie du Pas-de-Calais jusqu'à découvrir le sable et la mer. Il y a un esprit de convivialité et pas de compétition. La seule compétition qu'on puisse avoir, c'est celle envers soi-même : se dire est-ce que je vais y aller ? Est-ce que je vais y arriver ? Dans quelles conditions ?

Dominique Persyn

Les conseils d'un habitué

Cette année, deux "belles difficultés" attendent les cyclistes : la Calique, 200 mètres d'altitude au kilomètre 113 et le Haut-Pichot, 177 mètres de haut au kilomètre 144. "Ce sont des pentes assez costaudes et dont on est ravis quand on en voit le sommet et surtout quand on peut prendre la descente", en rit déjà Dominique Persyn. 

Celui qui a fait tous les Lille-Hardelot depuis 2012 a quelques conseils pour les coureurs : 

  • "Avoir quelques heures de selle, comme on dit dans le jargon cycliste, parce qu'on va y passer 5, 6 ou 7 heures. Il faut arriver à avaler une centaine de kilomètres en une traite. Mais attention ! Les 100 km, il ne faut pas les faire la veille ou la semaine qui précède Lille-Hardelot !"
  • "Modérer ses enthousiasmes. Surtout au début ! Il faut savoir se dire que la route sera longue et qu'on aura besoin de force à certains moments quand on aura déjà bien puisé dans ses réserves."
  • "Boire régulièrement, pour éviter les crampes"
  • "Bien s'alimenter avec du sucré et du salé. Il ne faut pas forcément manger quand on a faim parce que quand on a faim, c'est déjà trop tard. Il bien anticiper la nutrition parce que comme disait mon grand-père, si tu veux que ta chaudière marche, il faut mettre du charbon dedans !"

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité