Municipales à Lille : Marc-Philippe Daubresse, candidat LR, visé par une enquête pour détournement de fonds public

Marc-Philippe Daubresse est candidat LR aux élections municipales à Lille. / © F.G / FREDERIK GILTAY.
Marc-Philippe Daubresse est candidat LR aux élections municipales à Lille. / © F.G / FREDERIK GILTAY.

Le Parquet national financier a ouvert une enquête contre le candidat LR à la mairie de Lille.

Par @F3nord

Le sénateur et ex-ministre Marc-Philippe Daubresse, candidat Les Républicains aux élections municipales à Lille, est visé par une enquête pour détournements de fonds publics, révèle ce mercredi 11 mars Mediacités.

Selon le journal d'investigation lillois, le Parquet national financier a ouvert une enquête à la suite d'un signalement de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) sur des soupçons d'utilisation illicite de son indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) parlementaire, lorsqu'il était député.
 

Des virements en cause


Il s'agissait d'une aide (de 5373 euros par mois) servant à rembourser les frais liés à l'exercice de mandats parlementaires, depuis remplacée par l'Avance de frais de mandat (AFM).

La HATVP aurait ainsi découvert près de 100 000 euros de dépenses "susceptibles de catactériser l'infraction de détournements publics" qui ont motivé l'ouverture d'une enquête par le Parquet national financier.

Marc-Philippe Daubresse est soupçonné d'avoir effectué des virements, parfois jusqu'à 4000 euros, de son compte IRFM vers son compte personnel. Des versements justifiés par le remboursement de frais avancés sur ses propres fonds, mais qui deviennent de fait intraçables. Le sénateur aurait également utilisé son IRFM pour prendre en charge son loyer.

 

"Boule puante" de ses opposants ?


Contacté par Mediacités, Marc-Philippe Daubresse a indiqué qu'"à l’issue de mon mandat de député, j’ai eu un contrôle par la HATVP. On m’a indiqué que tout était en règle et qu’il n’y avait pas de problème". Il pointe une "boule puante" lancée par ses opposants à Lambersart, où il a été maire de 1988 à 2017.

Interrogé par l'AFP, le Parquet national financier n'a pas précisé la date d'ouverture de cette enquête, ni les chefs, Médiacités affirmant qu'il s'agit d'une enquête pour "détournement de fonds publics".

Ces révélations surviennent à quelques jours du premier tour des élections municipales. Deux sondages publiés fin avril attribuent respectivement 10% et 11,5% des voix au candidat LR.

 

La réaction de Marc-Philippe Daubresse

Le candidat LR mis en cause a réagi ce mercredi, peu après la parution de l'article de Mediacités.

"A 4 jours du premier tour de l’élection municipale de Lille, je prends acte du choix de Médiacités de publier un article mettant en cause ma probité et orientant de fait la fin de campagne électorale lilloise.

Dans mon engagement électoral, ce n’est pas la première fois que je suis victime en période électorale d’allégations non fondées qui ont toutes au final échoué.

La procédure évoquée dans votre article, si elle existe réellement puisque nous vous avons transmis la preuve écrite qu’il n’existait rien de tel il y a quelques jours, sera gérée en toute transparence et démontrera mon innocence et mon honnêteté.

A ce jour, je n’ai jamais été interrogé par la Haute autorité sur les sujets évoqués, et je tiens évidemment à sa disposition, tous les justificatifs attestant que j’ai parfaitement respecté sur le sujet le règlement édicté dans la période citée par le bureau de l’Assemblée nationale.

A 4 jours du premier tour, aucune manœuvre politique, ne détournera notre liste Tous Pour Les Lillois, de continuer à porter le seul projet d’alternance crédible pour Lille.

Je compte bien qu’une fois que les faits auront établi une fois de plus ma probité en la matière, Médiacités ne manque pas de le publier. Enfin, je conteste les intentions et les montants évoqués dans cet article et je me réserve le droit de porter plainte en diffamation."

Marc-Philippe Daubresse a indiqué ce mercredi après-midi qu'il allait porter plainte.

Sur le même sujet

Les + Lus