• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lille : quatre Gilets jaunes, dont Alexandre Chantry, en garde à vue après s'être rassemblés avec des soignants du CHRU

Extraits d'un live Facebook. / © DR
Extraits d'un live Facebook. / © DR

Ils manifestaient aux côtés des syndicats médicaux en marge de la venue de deux ministres au CHRU de Lille.

Par Quentin Vasseur

Quatre Gilets jaunes ont été interpellés à Lille, dont la figure lilloise Alexandre Chantry ce vendredi après-midi, alors qu'ils manifestaient en compagnie d'une partie du personnel médical du CHU. 

Le rassemblement était prévu sur le parvis de l'ICP et a démarré vers 13 heures. Plusieurs Gilets jaunes avaient appelé à se mobiliser dans le cadre de la visite conjointe de la ministre de la Santé Agnès Buzyn et de la Garde des Sceaux Nicole Belloubet
 

Les faits se sont produits vers 14 heures, alors que les Gilets jaunes se trouvaient en nombre réduits sur le parvis, entre les CRS et un groupe de soignants plus nombreux.

Sur une vidéo mise en ligne sur YouTube, on peut voir que les Gilets jaunes sont en nombre très réduits. Le personnel médical scande plusieurs fois "Pourquoi la police ? les soignants sont pacifiques !" puis vers 5 minutes, les forces de l'ordre interviennent.
 
Forces de l'ordre face aux soignants CHU de Lille 22 2 2019

Cinq personnes avaient initialement été interpellées,mais la cinquième à été relâchée peu après. 

Le parquet de Lille "confirme l'interpellation et le placement en garde à vue de 4 individus pour des faits de participation à une manifestation non préalablement déclarée, participation à un attroupement après les sommations d'usage et outrages à agent dépositaire de l'autorité publique. Les gardes à vue sont en cours."

Une cinquantaine de Gilets jaunes s'est réunie en fin d'après-midi devant le commissariat de Lille. 

Alexandre Chantry avait déjà été interpellé le 22 janvier alors qu'il s'était réuni avec une poignée de personnes devant le Grand palais où devait (supposément) venir le ministre Christophe Castaner. 
 

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus