• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC : quel avenir pour Nicolas Pépé ?

Le Lillois Nicolas Pepe (Gauche) face au défenseur de Caen Alexander Djiku. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Le Lillois Nicolas Pepe (Gauche) face au défenseur de Caen Alexander Djiku. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

L'attaquant ivoirien de 23 ans, Nicolas Pépé, devrait à priori rester avec le LOSC pour au moins la première partie de la saison. Un joueur moteur dans la lutte pour le maintien de l'équipe, comme il l'a montré cette saison.

Par Y.M avec AFP

L'international ivoirien de 23 ans, grand artisan du maintien arraché par le LOSC lors de l'avant-dernière journée de championnat la saison dernière, est à l'origine de 13 buts inscrits et 6 passes décisives délivrées la saison dernière. Il est le plus convoité des joueurs lillois et son possible départ alimente la rubrique des transferts depuis le début de l'été.

L'entraîneur de Lille Christophe Galtier s'est dit, vendredi, "convaincu" que son attaquant ivoirien Nicolas Pépé ne quitterait pas le LOSC avant la fin du mercato, le 31 août. "Je reste convaincu que Nicolas (Pépé) sera avec nous pour la première partie de saison. Je dis cela car après, ça recommence (avec le mercato d'hiver). Je connais la volonté du joueur, de son entourage et du président que Nicolas soit avec nous cette saison", a souligné le technicien nordiste.

 

Lille compte sur Nicolas Pépé


Le LOSC, dont la masse salariale a été encadrée par la DNCG, a déjà vendu pour 55 millions d'euros cet été, mais le président Gerard Lopez, qui a affirmé qu'aucun joueur n'était "intransférable" a fixé un objectif de ventes de 80 millions d'euros.

"Il y aura des départs", a d'ailleurs déclaré l'entraîneur lillois vendredi, en précisant notamment qu'il avait trop de défenseurs centraux. Lille réfléchit par ailleurs à "amener de l'expérience et à muscler" son milieu de terrain

"Nicolas est bien plus qu'1/11 de l'équipe. C'est comme quand j'avais (Pierre-Emerick) Aubameyang à Saint-Etienne. Nicolas est un joueur important, le président le sait, Luis (Campos) le sait, et moi automatiquement. Il ne doit pas y avoir de pression excessive sur lui. S'il est encore chez nous c'est que le président sait qu'il est bien plus qu'un joueur", a assuré Christophe Galtier.

 

Sur le même sujet

Union européenne : et le social alors ?

Les + Lus