LOSC : une fin de contrat précoce pour Amandine Henry, sur la touche pour trois matchs après un carton rouge

La footballeuse de 34 ans, originaire de Lambersart, avait signé un contrat de deux mois chez les Dogues en novembre 2023. Une aventure fatalement écourtée pour l'internationale, suite à un carton rouge face à Dijon le 20 janvier dernier, qui a valu une suspension pour trois matchs à la milieu de terrain.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le voyage en terre natale fut de courte durée. La Lambersartoise Amandine Henry - expatriée depuis à Los Angeles en sa qualité d'internationale du Angel FC - ne revêtira plus le maillot rouge et blanc des Dogues. La milieu de terrain ne l'aura malheureusement porté que pour deux matchs, dont un à domicile au stade Pierre Mauroy.

Amandine Henry, sélectionnée 96 fois en équipe de France, avait signé un contrat de deux mois avec le LOSC en novembre 2023, pour rejoindre les bancs lillois de janvier à février 2024. Une période initiée par la rencontre Lille-PSG le 12 janvier et suivie d'un match face à Dijon samedi dernier. Une confrontation fatidique, qui a conduit la star d'élite à une expulsion du terrain, en raison d'un carton rouge sifflé à la 51e minute du jeu.

► À lire aussi : Carton rouge pour Amandine Henry pour son premier match à domicile avec le Losc : la mauvaise surprise

Départ forcé

Une punition déjà sévère pour la Bleue, à qui la commission de discipline de la FFF n'a pas fait de cadeau. Ce jeudi, Amandine Henry a écopé de trois matchs de suspension, soit l'ensemble des matchs qu'il lui restait à jouer pendant ce contrat à Lille.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par LOSC (@losclive)

L'aventure sous le blason rouge et blanc s'arrête donc là pour l'internationale, formée à Lomme puis passée par Lambersart et Hénin-Beaumont, pour qui l'arrivée au LOSC était "un rêve de gamine". Un passage express sur sa terre natale, qui n'entache cependant pas les perspectives de la joueuse, qui disputera la Ligue des Nation avec les Bleues à la fin du mois de février, avant de s'envoler de nouveau à Los Angeles en mars, une fois la trêve hivernale achevée aux États-Unis.