• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

DOCUMENTAIRE. Regardez “Ma famille sans frontières”, à la rencontre de couples franco-coréens

"Ma famille sans frontières" un film de Minju Song / © Hikari Productions et France 3 Hauts-de-France
"Ma famille sans frontières" un film de Minju Song / © Hikari Productions et France 3 Hauts-de-France

Peut-on encore parler de modèle familial traditionnel sans évoquer quelque chose d'archaïque, voire d'anachronique ? Adoption, monoparentalité, homoparentalité, familles nombreuses ou recomposées... Les nouvelles familles, une collection documentaire à découvrir ce lundi 27 mai après le Soir 3 !

Par MM

Revoir le film Ma famille sans frontières

 
Revoir le documentaire "Ma famille sans frontières"


L'amour peut-il franchir toutes les frontières ?

Minju est une jeune Coréenne tombée amoureuse de la France et d'un Français. Lorsque l'histoire devient sérieuse et que le mariage est au coin de la rue, elle décide de lever ses derniers doutes en explorant toutes les facettes de la famille franco-coréenne. Elle part à la rencontre de couples mixtes en Corée du Sud à Séoul, et en France dans la région de Lille.

En leur faisant raconter leur histoire, elle dessine toutes les nuances de ces familles un peu différentes. De la rencontre à l'éducation des enfants, les codes de l'amour et de l'éducation ne peuvent pas être plus différents qu'entre ces deux pays. Parfois pour le pire, les frontières peuvent entraîner des séparations ou des divorces particulièrement radicaux. Parfois pour le meilleur, car les différences peuvent rendre l'amour un peu plus intéressant, pimenté par cet étranger à découvrir. Au terme de son parcours, Minju devra répondre à sa propre question : est-il possible de rassembler toutes ces différences dans un projet familial ?
 
Minju Song dans son documentaire "Ma famille sans frontières" / © Hikari Productions et France 3 Hauts-de-France
Minju Song dans son documentaire "Ma famille sans frontières" / © Hikari Productions et France 3 Hauts-de-France

Minju est donc partie à la rencontre des familles qui ont tenté l'aventure de l'amour international entre la Corée et la France. Face à ces deux cultures tellement différentes, comment ont-ils réussi ou raté ce mélange ? L'amour est-il capable de franchir toutes les frontières ?
 

Un modèle français dès l'enfance

C'est avec Ida Daussy, star française de la télévision coréenne, que l'histoire de Minju avec la France a commencé alors qu'elle était à l'école primaire. La présentatrice télé arrivée en Corée pour ses études n'en est jamais repartie. Elle fit sa première apparition à la télévision coréenne à 23 ans et a tout de suite séduit le public en présentant diverses émissions culturelles et de téléachat.

J'ai été en fait une des premières femmes mariée à un Coréen à apparaître [à la télé], je représentais un peu ces nouveaux couples, cette Corée "un tant soit peu multiculturelle", c'était les balbutiements à l'époque.

Ida Daussy, star française de la télévision coréenne / © Hikari Productions et France 3 Hauts-de-France
Ida Daussy, star française de la télévision coréenne / © Hikari Productions et France 3 Hauts-de-France

Il y a huit ans arrive le divorce, un drame familial qui fait la une des journaux, et Ida passe du symbole de la famille à celui du divorce multiculturel. Ses deux fils n'ont jamais revu leur père. Il a coupé les ponts, n'a plus jamais recontacté ses garçons et Ida a dû affronter seule les normes de la société coréenne.

Je suis passée du statut de petite chérie de la Corée au statut d'étrangère énervée... Tant que je rentrais dans les codes avec un papa, une maman, deux beaux enfants ; tout allait bien ! Mais dès qu'on sort des codes, rien ne va plus.

 

Une famille 100% mixte

À Séoul, Minju a fait la recontre de Karim, de père algérien et de mère française. "Pour les Coréens, mon origine algérienne n'est pas relevée, y a pas de sujet" dit-il.

Arrivé en Corée du Sud en tant qu'étudiant, il y a réussi une belle carrière professionnelle. Divorcé après dix ans de mariage avec une Coréenne, sa nouvelle compagne est aussi coréenne mais elle vient du Kirghizistan et a déjà une fille. Les deux enfants de Karim vivent avec leur mère et leurs grands-parents et ne viennent passer que le weekend avec leur père : une configuration familiale difficile à comprendre pour les Coréens.

Les Coréens sont un peu perdus, quand ils nous voient on est cinq. Un gars avec une tête de Français et une fille avec une tête de Coréenne mais qui parle russe. Et au milieu il y a trois enfants dont deux avec des têtes de franco-coréens et une qui a une tête de Coréenne...

 

Karim et sa famille franco-coréenne / © Hikari Productions et France 3 Hauts-de-France
Karim et sa famille franco-coréenne / © Hikari Productions et France 3 Hauts-de-France

Karim vit en Corée depuis 14 ans mais ce sont pourtant les différences culturelles qui ont eu raison de son mariage.

Il y a un gros problème qui court encore aujourd'hui alors que nos enfants ont 10 et 7 ans, c'est le fait de dormir avec les enfants. Beaucoup de couples en Corée ne dorment plus ensemble lorsque les enfants sont arrivés et la femme dort avec les enfants. Du coup je n'ai jamais compris ça et ça posait problème, après quand ils viennent chez moi ils disent "on veut dormir avec toi", mais non...

Suite à son divorce, Karim a décidé de rentrer en France avec sa nouvelle compagne et les trois enfants, déjà scolarisés à l'école française de Séoul.
 

Déconstruire le modèle familial traditionnel

Fonder une famille peut être un combat, sociétal, administratif, émotionnel... Un quart des familles d'aujourd'hui sont multiculturelles. Ma famille sans frontières transforme cette statistique en aventure intime et émotionnelle. Un film de Minju Song, corproduit par Hikari Productions et France 3 Hauts-de-France.

Ma famille sant frontières fait partie de la collection documentaire Les nouvelles familles. Ces treize films explorent l'évolution et la déconstruction du modèle familial dit traditionnel. D'autres formes se développent et vont bien devoir trouver une reconnaissance dans la société contemporraine... À découvrir lundi 27 mai après le Soir 3 et en replay jusqu'au 24 juin !

 

Sur le même sujet

Tribune Nord. La Ligue 1 (presque) au bout des pieds du RC Lens ?

Les + Lus