"On se laisse porter par les livres qu'on découvre" : à la foire aux livres, simples curieux et férus de lecture trouvent leur bonheur

Attendue de certains, pleine de découvertes inopinées pour d'autres, la foire aux livres de Lille fait son grand retour. Pour la 25e édition, le Lions Club a mis les petits plats dans les grands, avec une sélection d'ouvrages toujours plus large. Polars et BD sont à découvrir jusqu'au dimanche 7 avril 2024 à 18h, place Rihour.

Des pages jaunies fébrilement attachées à une couverture tartan. Entre ses mains, Muriel tient son trésor du jour. Sur la délicate couverture est inscrit "Précis de couture." Édité en 1968, on le trouve encore d'occasion à des prix atteignant les 30 euros. Pour Muriel aujourd'hui, pas besoin de dépenser une telle somme. À la foire au livre du Lions Club, le kilo de livre coûte 5€. Pour trois kilos achetés, deux sont gratuits. Un prix attractif sur une diversité d'ouvrages qui attire les curieux, à découvrir jusqu'à 18h dimanche soir. 

Du choix, sans en payer le prix

Plusieurs dizaines de milliers de livres sont exposées sous le soleil d'avril. Le beau temps est une aubaine pour Gilles et Pascale, tous deux bénévoles au Lions Club. Ils sont installés derrière une caisse sommaire à l'entrée de la place Rihour. Sur une table de brocante en bois, l'essentiel : balance bien sûr, feuilles et crayons pour la comptabilité, terminal de paiement (un peu capricieux) et une caisse pour les paiements en espèce. 

Le confort leur importe peu, Pascale ne prend d'ailleurs presque pas le temps de s'asseoir entre chaque client. Ils ne sont pas là pour l'amour du commerce, mais celui d'aider. Le Lions Club, âgé de plus d'un siècle est connu à l'international pour son réseau de bénévoles et leur multitude d'actions caritatives. La vente du jour a pour but d'aider l'enfance en difficulté. 

Chaque année les bénéfices sont répartis entre tous les clubs organisateurs de la région pour venir en aide à une association : "chaque club choisi l'association à laquelle il va reverser ses bénéfices, explique une bénévole, cette année pour Lille Opéra ce sera peut-être pour exaucer le rêve des enfants malades ou aider ceux qui ne partent pas en vacances."

C'est beau quelqu'un qui lit.

Pascale, bénévole au Lions Club Lille Opéra

Alors, pour récolter, trier et mettre en place la vente, tous les clubs de la région se sont joints à l'effort. Les dizaines d'étalages ornés de livres de tous les genres demandent un travail conséquent tout au long de l'année : "ce sont les gens et les associations qui déposent des livres, détaille Gilles, ensuite on les trie par thèmes pour la foire."

À la caisse, un jeune homme arrive, dépose sa sélection sur la balance. Sans délai, le poids s'affiche : 5.4kg. Pascale consulte la grille tarifaire, puis se ravise : "c'est beau quelqu'un qui lit, aller on arrondit à 5 kilos." Ce lecteur passionné repart avec un sac à dos rempli pour à peine 15 euros. 

Pour petits et grands

Pour le club, l'enjeu est double : récolter des fonds, oui, mais rendre la lecture accessible aussi. Et cela passe par deux mécanismes cruciaux. Tout d'abord, la diversité. Policiers, romans, science-fiction, Histoire, cuisine, la liste des genres littéraire est longue. Et de plus en plus complétée par d'autres formats : les fans de BD et de mangas peuvent aussi repartir la besace pleine. 

Sous un chapiteau surmonté de l'inscription "enfant" en lettres blanches sur fond bleu, Madeleine s'écrit "oh celui-là, je veux le lire." Venue faire du shopping avec ses parents, c'est par hasard qu'ils ont découvert la foire. Au-delà des prix alléchants, c'est la formule qui a séduit les parents de la fillette : "je trouve ça bien que Madeleine puisse choisir ses livres elle-même, il y a des choses que l'on n'a pas l'habitude de lui montrer."

À l'opposé, un peu en recul des étalages, un "bibliophile", comme il se nommera lui-même, flâne entre les pages. Prévoyant, il est venu avec des sacs cabas et un caddie à roulette déjà presque pleins :  "je vais les stocker avec les milliers d'autres que j'ai déjà en stock", plaisante-t-il. Comme d'autres accros, il attendait l'évènement avec impatience : "j'en prends pour ma bibliothèque, mais je vais aussi en offrir à ma famille."

On se laisse porter par les livres qu'on découvre entre les étagères.

Amélie, lectrice

D'autres sont moins aguerris. Dans la file d'attente pour la caisse, un groupe d'amies patiente les bras chargés. Elles ont repéré la foire sur Instagram, et n'ont pas été déçues par leur sortie du samedi : "On a eu beaucoup de bonnes surprises, témoigne Amélie, on se laisse porter par les livres qu'on découvre entre les étagères."

Ici, les passages en caisse se suivent mais ne se ressemblent pas. Le client le plus raisonnable repart avec un seul livre, pour un euro à peine. Mais Gilles doit passer aux calculs, lorsque le plus gourmand des bouquineurs se présente : "38 kilos 900 ! La balance ne va pas jusque-là", s'esclaffe le bénévole. 

Raisonnable ou pas, il reste encore une journée pour se perdre dans les découvertes que vous réserve la foire. Si les bas prix écartent le risque d'y laisser son pécule, prudence toutefois, l'escapade peut vite se révéler plus longue que prévu. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité