"Un quart des assurés n'a pas de mutuelle" : pourquoi la ville de Lille lance une "Mutuelle pour tous"

En mars 2024, la ville de Lille (Nord) lancera un dispositif appelé "Mutuelle pour Tous" en lien avec l'association MISS (Mission Santé Sociale). Il permettra aux personnes qui n'ont pas de mutuelle de leur proposer des contrats personnalisés.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La CPAM Lille-Douai estime qu'un quart de ses assurés vit aujourd'hui sans mutuelle. Face à ce constat, la Ville de Lille lance sa "Mutuelle pour tous" à destination de ceux qui renoncent à se soigner en raison du coût ou de la complexité des mutuelles existantes.

Ne faites pas dire à Arnaud Deslandes, premier adjoint à la Ville de Lille, que la capitale des Flandres lance sa mutuelle municipale. "On est un intermédiaire entre le public et l'association Mission Santé Sociale (MISS). Aucune commune de notre taille ne peut créer sa propre mutuelle", tient-t-il à préciser.

"Le but de ce dispositif, c'est de proposer une mutuelle au meilleur prix possible avec une qualité de garantie optimale. Ce ne sera pas un contrat identique pour tout le monde. Si vous êtes jeune, le besoin de garantie est limité, il augmente avec l'âge", poursuit Arnaud Deslandes.

On a des personnes âgées qui renoncent de plus en plus à une mutuelle parce que leurs retraites sont trop faibles

Arnaud Deslandes

Premier adjoint à la mairie de Lille

Deux publics sont particulièrement visés par cette "Mutuelle pour tous". Tout d'abord les jeunes, qui par manque de moyens ou par méconnaissance de leurs droits, ne recourent pas à une complémentaire santé, mais surtout les seniors. "Une fois à la retraite, ils ne bénéficient plus de leur mutuelle employeur obligatoire. On a des personnes âgées qui renoncent de plus en plus à une mutuelle parce que leurs retraites sont trop faibles." La CPAM estime que 26% des assurés sans mutuelle ont plus de 85 ans.

Des mutuelles dès 20 euros par mois

"Nous ciblons aussi ceux qui n'y ont pas recours, qui ne savent pas qu'ils ont droit à une complémentaire santé. Si c'est le cas, on ouvre leurs droits à la complémentaire santé solidaire", indique le premier adjoint.

La Ville identifiera au printemps 2024 les publics concernés et la MISS négociera ensuite des contrats individuels. "On parle de contrats à environ 20 euros par mois pour les jeunes, à partir de 16 ans. Ils doivent couvrir les frais hospitaliers, les soins courants, dentaires et optiques", détaille Arnaud Deslandes, en ajoutant que ces contrats seront plus élevés pour les seniors.

"Nous voulons contribuer à notre échelle à maintenir le pouvoir d'achat des Lillois, notamment en cas de privation d'une mutuelle. C'est un vrai sujet de préoccupation pour nous. 25% des assurés s'en privent, il y a un vrai enjeu social", martèle le premier adjoint en ajoutant qu'un dispositif du même genre pourrait voir le jour pour aider les Lillois à payer leurs factures d'énergie.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité