VIDÉO. Mercato : le LOSC présente ses trois nouvelles recrues après le transfert record de Victor Osimhen

Jusqu’alors laborieux, le mercato du LOSC s’est brutalement accéléré en cette fin de semaine. Le départ de Victor Osimhen pour Naples a enfin été officialisé, tandis que trois joueurs étaient présentés ce premier jour d’août au domaine Luchin.

Burak Yilmaz rejoint ses compatriotes Zeki Celik et Yussuf Yazici
Burak Yilmaz rejoint ses compatriotes Zeki Celik et Yussuf Yazici © Jean-Marc Devred
Après le portugais, il faudra se mettre au turc à Lille... Un 3e joueur est venu de l’ancien Empire ottoman. Burak Yilmaz (35 ans) a signé pour deux ans au LOSC après avoir passé sa visite médicale samedi matin. Il rejoint ainsi ses compatriotes Zeki Celik et Yussuf Yazici, avec qui il a posé pour la photo officielle. C’est le premier gros coup réalisé par le LOSC pour ce mercato estival plein d’incertitudes.
Mercato. Le LOSC présente ses trois nouvelles recrues après le transfert record de Victor Osimhen ©France 3 Nord Pas-de-Calais

Sélectionné à 59 occasions avec l’équipe nationale, c’est un des plus grands joueurs turcs qui arrive dans le Nord, en provenance du Besiktas d’Istanbul, où il était en fin de contrat. Il était capitaine lors de la victoire turque contre les Bleus, le 8 juin 2019 (2-0), qui a permis la qualification de son pays pour le prochain Euro, reporté à 2021.

Hormis ses qualités de buteur, Yilmaz devrait avoir un rôle de cadre auprès des jeunes, comme il l’a confié lors de la conférence de presse. "J’ai eu une discussion avec le coach. J’aurais un rôle différent comme José Fonte ou Benjamin André. Cela me donne une pression supplémentaire. Mais ma mission première sera d’être sur le terrain et de marquer des buts."

Sven Botman vient de l'Ajax d'Amsterdam
Sven Botman vient de l'Ajax d'Amsterdam © Jean-Marc Devred

La carte jeunes

La venue de Yilmaz contraste avec la politique jeunes engagée par le LOSC de Gérard Lopez. Un projet qui reste plus que jamais en vigueur.Ainsi, Marc Ingla, le directeur sportif, a présenté après lui deux espoirs à fort potentiel : Sven Botman et Eugenio Pizzuto.

Le premier a 20 ans, et c’est un défenseur formé au prestigieux Ajax d’Amsterdam, que le LOSC a affronté la saison dernière en Ligue des Champions. C’est à cette occasion que le jeune Batave a découvert sa future équipe. "Même si j’étais du côté de l’Ajax, j’avais été impressionné par le jeu de Lille. Au match aller particulièrement, le LOSC aurait mérité de gagner."

Ce gaucher, international U20,  s’est engagé pour 5 ans avec le LOSC, jusqu’en 2025. Comme en Belgique et en France, il a vu son championnat, l’Eredivisie, s’arrêter très tôt à cause de la pandémie de Covid-19. "Cette longue interruption n’était pas idéale pour la préparation. Mais cela ne constituera en aucun cas une excuse pour dire que je ne suis pas prêt."

Eugenio Pizzuto avec Marc Ingla, directeur sportif du LOSC.
Eugenio Pizzuto avec Marc Ingla, directeur sportif du LOSC. © Jean-Marc Devred

Mais la pépite espérée vient du Mexique. Eugenio Pizzuto (18 ans), a été la révélation du Mondial U17 disputé l’année dernière. Capitaine de la sélection mexicaine, il est parvenu en finale de cette Coupe du Monde contre le Brésil et a été désigné 3ème meilleur joueur de cette compétion disputée également par le jeune Français Isaac Lihadji, première recrue estivale du LOSC.

Ce garçon s’est exprimé dans un anglais impeccable et a montré tout de suite ses ambitions, malgré son jeune âge. "Ce n’est qu’un nombre", nous a-t-il ainsi répondu. "J’ai confiance en mes moyens et j’ai bien l’intention  de jouer, que ce soit maintenant ou plus tard. Je me prépare pour cela physiquement et mentalement."

Il a pu quitter le Mexique et rejoindre la France sans trop de difficultés malgré la fermeture des frontières, grâce à un passeport… italien dont il dispose. Pas de quarantaine ni de retard donc pour ce jeune milieu de terrain au caractère déjà bien affirmé, et sur lequel Marc Ingla compte bien (pas de prêt à Mouscron donc).

Arrivée confirmée de Karnezis

Le directeur sportif du LOSC, satisfait par ce triple coup, et surtout le transfert enfin officialisé de Victor Osimhen à Naples pour 81 millions d’euros, a aussi confirmé l’arrivée prochaine du gardien grec Orestis Karnezis (35 ans).

Ce gardien vient justement de... Naples, et son transfert à Lille devait probablement être au centre des discussions entre les deux clubs autour du transfert de Osimhen, qui a pris du temps. "Les négociations ont été longues, mais c’est normal sur un dossier de cette importance", a expliqué Marc Ingla, pour qui le mercato n’est pas clos. "Nous entrons dans une deuxième phase qui sera peut-être moins lourde. Mais on ne peut pas exclure d’autres transactions car le mercato dure deux mois encore. Il y aura aussi probablement des ajustements dans notre effectif." Bref, le mercato lillois a connu cette semaine un coup de turbo. Mais il ne va certainement pas s’arrêter là. L’arrivée de Karnezis dans les buts pourrait provoquer le départ de Mike Maignan, qui ne manque pas de propositions. D’autres joueurs comme Jonathan Ikoné ou Gabriel sont également très sollicités.
Les Lillois à l'échauffement avant le match contre Anderlecht
Les Lillois à l'échauffement avant le match contre Anderlecht © Jean-Marc Devred
Les nouvelles recrues, bien sûr, n’ont pas participé à la victoire du LOSC (2-0) contre Anderlecht. Luis Araujo a marqué deux fois en début de 2e mi-temps. Il faudra donc attendre un peu pour voir les nouveaux à l’œuvre, d’autant que le stage prévu la semaine prochaine à Faro au Portugal, a finalement été annulé à cause des conditions sanitaires incertaines.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
losc football sport mercato
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter