VIDÉOS. Le CHU de Lille fabrique ses propres surblouses pour équiper ses soignants

Face au risque de pénurie, des couturiers se mobilisent au CHU de Lille pour fabriquer des surblouses en nombre.
© FRANCE 3
Il n'y a pas que les masques qui font défaut. Pour faire face au possible risque de pénurie de surblouses, le CHU de Lille a lancé des ateliers coutures pour faire le plein.
 
Le CHU avait indiqué sur Twitter que 6000 surblouses étaient utilisées chaque jour par les soignants qui se trouvent en première ligne face au coronavirus, raison pour laquelle "nous préférons agir dès maintenant".
 
"6000 surblouses par jour, au CHU de Lille, c'est une consommation énorme avec des stocks qui aujourd'hui commencent à etre très, très serrés" soulignait vendredi le professeur Patrick Goldstein, patron du SAMU du Nord.
 
Coronavirus. PR Goldstein : "On utilise 6000 surblouses par jour !"

Le CHU avait auparavant lancé un appel à l'aide afin de récupérer des stocks, "pour arriver à tenir pendant 2 ou 3 jours, parce qu'après, nous nous lançons dans la production de ces blouses, exactement comme avec les masques."
 
Cette production a ainsi pu démarrer grâce aux couturiers bénévoles, et le CHU peut désormais fournir ses soignants en surblouses. Un précédent appel à la solidarité, pour les masques de protection, avait également été largement suivi.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société