LOSC-PSG : Ikoné et Bamba cherchent leur second souffle

Jonathan Ikoné et Jonathan Bamba contre Lyon mardi en demi-finale de la Coupe de la Ligue. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Jonathan Ikoné et Jonathan Bamba contre Lyon mardi en demi-finale de la Coupe de la Ligue. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Peu en réussite cette saison après l'année folle de Lille, Jonathan Ikoné et Jonathan Bamba voudront briller ce dimanche (21h00) en Ligue 1 face au Paris SG, qu'ils avaient martyrisé lors de leur dernière confrontation au Stade Pierre-Mauroy.
 

Par AFP

En avril dernier, la réception du PSG, sacré champion une semaine plus tard, s'était en effet soldée par une victoire éclatante du LOSC (5-1), futur deuxième du championnat. Bamba, auteur d'un but, et Ikoné, crédité de deux passes décisives, avaient alors parfaitement soutenu Nicolas Pépé.

Parti à Arsenal cet été, l'ailier droit a laissé orphelins ses deux compères de l'attaque avec qui il formait le fameux trio "BIP BIP". Plus attendus sur le terrain et responsabilisés dans le vestiaire, ils tardent à confirmer cette saison.
 

Bamba : "Pas d'explication"


Auteur de 13 buts la saison dernière, l'ailier gauche Jonathan Bamba n'a marqué qu'une fois jusqu'ici. S'il ne s'épargne pas les efforts défensifs, il manque de confiance dans la zone de vérité. Mardi, c'est lui qui a obtenu le penalty de l'égalisation à Lyon. Mais il a ensuite échoué en ouverture de la séance de tirs au but, précipitant la chute de son équipe. "On ne peut pas en vouloir à un joueur qui veut tirer et ne tente pas un geste farfelu", a relativisé Christophe Galtier vendredi face à la presse. "Quand il y a un arrêt, c'est que ce n'est pas très bien tiré, mais il a cette capacité à être fort dans la tête", a ajouté l'entraîneur nordiste, qui le connaît bien pour l'avoir également eu sous ses ordres à Saint-Etienne.
 
Fin novembre, le joueur de 23 ans avait assumé être dans une passe difficile. "Il n'y a pas d'explication mais c'est un mauvais début de saison de ma part", avait-il dit.
 
 

Ikoné : "En difficulté dans la finition"


Quelques semaines plus tard, Jonathan Ikoné a fait une déclaration similaire, admettant "comprendre les critiques". "Ce n'est pas parce que j'ai du poids en plus sans Nicolas (Pépé), je ne suis pas bon, c'est tout", avait-il complété. Malgré une bonne fin d'année civile, le néo-international peine dans le dernier geste. Son bilan (3 buts et 3 passes) ne dit pas tout de son irrégularité dans l'investissement et de ses ratés à l'approche de la surface. 

"Je manque de lucidité, je pense que je suis trop joueur parce que je préfère faire une passe plutôt que marquer. J'ai pris cette habitude qui est mauvaise puisque je suis en difficulté dans la finition", a-t-il analysé. Un accident de la route début novembre, qui l'a privé du déplacement à Valence en Ligue des champions et gêné au genou pendant plus d'un mois, a également perturbé sa saison. 
 

Même s'ils sont moins en réussite, les deux Jonathan gardent la confiance de leur entraîneur. Christophe Galtier, qui cherche à retrouver l'alchimie perdue et n'a de toute façon pas énormément de solutions dans son effectif, a ainsi offert 15 titularisations en 20 journées à Bamba et 19 à Ikoné.

Le retour de Timothy Weah, qui a repris l'entraînement après plus de cinq mois d'absence, pourrait redistribuer les cartes dans le secteur offensif. Un domaine où seul Victor Osimhen, recrue estivale qui a déjà frappé 10 fois en L1, donne pleine satisfaction. Distancé dans la course au podium, Lille n'a plus de temps à perdre. Et Bamba et Ikoné, cadres en difficulté, ont un statut à assumer.
 

Sur le même sujet

Les + Lus