Nord : les waffres, ces gaufres typiques des Flandres à déguster pour les fêtes !

La "waffre" se déguste dans le Nord chaque année au moment des fêtes. Fourrées à l'ancienne, elles sont une tradition perpétuée par les habitants des Flandres. Rencontre avec l'une de ses ambassadrices, dans l'arrière pays dunkerquois, à Oudezeele.

Pour fabriquer une waffre, il faut de la farine, du beurre, des oeufs, du sucre glace un petit peu de rhum et un savoir-faire traditionnel
Pour fabriquer une waffre, il faut de la farine, du beurre, des oeufs, du sucre glace un petit peu de rhum et un savoir-faire traditionnel © N. Haberer

S’il y a bien une région où l’on sait faire les gaufres, c’est dans les Hauts-de-France. Sa proximité avec la Belgique n’y est pas pour rien. A Oudezeele, près de Cassel, la gaufre a gardé son nom flamand, on l'appelle "waffre", "waffe"ou "wafel".

Christelle Pauwels est une habitante de la commune, elle fabrique des waffres depuis maintenant quatre ans. "C’est une tradition familiale. Cela vient de mes beaux-parents, je les aidais à l’époque et lorsque ma belle-mère a eu des problèmes de santé j’ai repris le flambeau, je suis la 4ème génération à en faire" confie-t-elle, " je suis reconnaissante envers mes beaux-parents de m’avoir transmis cette recette familiale".

Une recette en 4 étapes

Christelle Pauwels a accepté de livrer quelques secrets de la recette des waffres, qui demande patience et application… "Tout est fait maison. La waffre se prépare en 4 étapes, d’abord je forme la pâte composée de beurre, de farine et d’œufs, je laisse reposer une nuit. Le lendemain je roule la pâte et forme les losanges à la main. Je laisse reposer une nouvelle nuit. Ensuite je les cuis et je nappe la waffre avec un mélange de beurre, sucre glace et de rhum, et voilà, la waffre est prête à être dégustée !"

Tout est fait maison. La waffre se prépare en 4 étapes, d’abord je forme la pâte composée de beurre, de farine et d’œufs, je laisse reposer une nuit. Le lendemain je roule la pâte et forme les losanges à la main. Je laisse reposer une nouvelle nuit. Ensuite je les cuis et je nappe la waffre avec un mélange de beurre, sucre glace et de rhum et voilà, la waffre est prête à être dégustée !

Christelle Pauwels, artisan-gaufrière

La particularité de cette gaufre, c’est qu’elle est feuilletée. Après application du nappage, "on va la laisser refroidir et se figer", explique Christelle, "c’est ce qui la rend si légère en bouche" ajoute-t-elle.

Transmettre le plaisir

Christelle Pauwels prépare les waffres de début décembre à fin janvier et pour la fête des grand-mères. Elle l'assure, les clients fidèles sont toujours au rendez-vous, comme Nicole, venue chercher une boîte de 12 waffres comme presque chaque semaine. "Je suis une habituée depuis quatre ans. Je viens en chercher très régulièrement, fête ou pas fête, ça fait toujours plaisir", confie-t-elle.

La transmission est dans la gènes des gaufres de Christelle, sa belle famille lui a transmis un savoir-faire, elle les honore aujourd'hui dans son souhait de "transmettre du plaisir et de rendre les gens heureux".  C'est peut être cela, le secret d’une bonne recette.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
recettes de fêtes culture gastronomie cuisine région hauts-de-france