• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Nuits Secrètes à Aulnoye-Aymeries : entre grosses affiches et concerts plus intimistes

© FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS
© FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS

En marge des gros artistes, les "Parcours secrets" du festival séduisent de plus en plus de monde.

Par Q.V avec Anaïs Hanquet et AFP

Les premiers arrivés ont été accueillis par Radio Meuh, mais les grands noms de la soirée d'ouverture de la 18e édition du festival "Les Nuits Secrètes", à Aulnoye-Aymeries, étaient -M-, Jeanne Added ou encore Salut c'est Cool.
 
Nuits Secrètes à Aulnoye-Aymeries : -M- et Salut c'est cool ouvrent le bal

Des show qui ont eu leur succès, même si "Les Nuits Secrètes", ce n'est pas que ça : le festival a également forgé sa réputation sur les "Parcours secrets", qui séduisent un public toujours plus large et enthousiaste.
 

Le principe est simple: on monte dans un autobus sans connaître la destination et avec pour seule certitude de voir un artiste dont on ignore l'identité, qui va nous offrir un concert intimiste dans un lieu insolite.

 

Une création inédite


"L'idée est sortie d'un coin de ma tête et de ma pratique de festivalier, de spectateur de concerts où souvent les spectacles son présentés de manière frontale", a expliqué à l'AFP Olivier Connan, programmateur du festival qu'il a créé en 2002 avec des amis, sans imaginer l'ampleur qu'il prendrait.
 
Nuits Secrètes à Aulnoye-Aymeries : on est partis à la découverte de deux "Parcours secrets"


"Je trouvais intéressant de proposer une expérience différente aux artistes et au public, de rescénographier les concerts. Toute la saveur, c'est la rencontre entre un lieu, un artiste et le public. Les gens recherchent de la convivialité et de l'originalité. Nous on a les deux, c'est pour ça que le projet plait autant", estime le Nordiste.

Concerts dans une église, un château, une usine, un champ... les organisateurs ne manquent pas d'idées pour trouver des endroits insolites où emmener les festivaliers. Cette année encore, ils se sont creusé la tête pour proposer des lieux aussi originaux qu'improbables.

 

Concert dans un stand de tir


Après une vingtaine de minutes de trajet, l'autobus s'arrête à proximité d'un grand bâtiment gris. Un murmure parcourt alors les spectateurs, heureux d'arriver enfin à destination. Un panneau "Attention aux tirs" leur indique où ils ont débarqué: un stand de tir !

A l'intérieur, une harpe, un synthétiseur, des platines et une table de mixage sont disposés au fond de la salle. Sur un mur criblé d'impacts de balles, un rétroprojecteur diffuse des images de cerfs qui déambulent dans une forêt.

Alors que les spectateurs s'assoient par terre en vue du concert, les deux artistes, la harpiste Laure Brisa et le DJ nordiste Canblaster, font leur entrée. 

Durant près d'une heure, ils vont offrir un concert électro unique aux festivaliers. Les mélodies apaisantes laissent peu à peu places à des rythmes entraînants qui poussent une bonne partie des spectateurs à se lever pour danser frénétiquement. D'autres, à l'inverse, se sont allongés et ont fermé les yeux pour mieux apprécier la musique.

Pour cette édition, les organisateurs ont innové en thématisant certains "Parcours secrets": électro, à vélo, aux aurores, sieste. "On n'avait jamais fait ça, c'est un défi", annonce Olivier Connan. Nul doute qu'il sera, encore une fois, réussi.
 

Le reste de la programmation

Romeo Elvis et Paul Kalkbrenner sont les principales têtes d'affiche ce samedi, tandis que Nekfeu ou encore Metronomy conclueront le festival dimanche soir. La programmation complète est à retrouver ici.
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus